Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Prieuré, église paroissiale Saint-Genès

Dossier IA33004403 inclus dans Village de Saint-Genès-de-Blaye réalisé en 2013

Fiche

Vocables Saint-Genès
Dénominations prieuré, église paroissiale
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Blaye
Adresse Commune : Saint-Genès-de-Blaye
Cadastre : 1832 C 410 ; 2013 OC 591

Les vestiges antiques découverts à proximité, ainsi que son patronage à saint Genès, inciteraient à voir dans cette église une fondation du haut Moyen Âge. Elle n'apparait cependant dans la documentation que tardivement, au 14e siècle, appelée Saint-Genès de Ségonzac. Elle est associée, sous l'Ancien Régime, à un prieuré dépendant de l'abbaye Saint-Romain de Blaye. Le plan cadastral de 1832, montre que l'église, environnée du cimetière paroissial, est encore, à cette date, attenante du côté nord aux bâtiments du domaine voisin, vestiges probables de l'ancien prieuré ; la chapelle des fonts est notamment enclavée dans ces constructions.

Le portail occidental et le massif inférieur du clocher-tour appartiennent à l'édifice médiéval. L'absence de décor sculpté du portail roman ne permet pas de préciser la datation, mais la voûte en berceau brisé du porche inciterait à dater l'ensemble de la fin du 12e ou du début du 13e siècle. Le clocher paraît une reconstruction postérieure à la guerre de Cent Ans, entre la fin du 15e et le début du siècle suivant, ainsi que les murs de la nef et du chevet - autant que la lisibilité actuelle des maçonneries permet de le percevoir.

L'édifice, décrit "menacée de ruine totale" en 1821, fait l'objet d'un devis de réparation l'année suivante. Des réfections interviennent en 1831-1832, avec la réparation du maître-autel par le menuisier René Pitou, alors que des objets de culte sont achetés au marchand et orfèvre bordelais Grégoire. D'après l'ancien plan cadastral, l'église se présente alors comme un bâtiment de plan allongé à vaisseau unique et chevet plat, conforté de nombreux contreforts. D'autres travaux d'entretien sont mentionnés en 1834, dont la surélévation du sol de 14 cm. L'entrepreneur Broquaire assure pour sa part, en 1849, le crépissage de l'édifice, la réfection de la couverture et le remplacement d'une des poutres du beffroi. Un paiement à l'entrepreneur Chaudet (sans doute Bernard) intervient pour la construction de la sacristie (vraisemblablement celle du nord) en 1867. Une importante campagne de restauration et d'agrandissement, comprenant notamment la construction d'un bas-côté au sud, est projetée en 1874, sous la conduite de l'architecte blayais Aurélien Nadaud. Le gros-œuvre, réalisé par l'entrepreneur Jean Audoire, fils aîné, est achevé en 1877. La pose des vitraux dus aux peintres-verriers bordelais Lieuzère et fils est effectuée en 1876, et de nouveaux ornements sont acquis en 1877. Suite à un contentieux au sujet de l'issue de l'ancienne sacristie, condamnée par M. O'lanyer, propriétaire du domaine voisin, un échange de terrain est effectué en 1889 pour l'aménagement de l'arrière de la nouvelle sacristie, du côté sud. De nouveaux travaux d'entretien, en particulier la restauration de la voûte du chœur, sont mentionnés en 1937, par l'entrepreneur blayais Yvan Perruche.

Période(s) Principale : limite 12e siècle 13e siècle
Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1874, daté par source
Auteur(s) Auteur : Nadaud Aurélien,
Aurélien Nadaud (1833/10/26 - 1899/09/17)

Fils de Pierre Nadaud, procureur du roi près le tribunal de première instance de Blaye, et de Ninette Mourgon (COTTON DE BENNETOT A., Dictionnaire des rues de Blaye, p. 50 note 1) et père de Lucien Nadaud, également architecte à Blaye.

AD Gironde. 2 O 3172 : Blaye, 7 rue du Monteil (1885-1886).

Autre orthographe rencontrée : Nadeau.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Lieuzère et fils,
Lieuzère et fils

Jean-Baptiste Lieuzère (1817-1889) et son fils Pierre (1844-1915).

Atelier à Bordeaux, rue d'Albert en 1876 (AM Saint-Genès-de-Blaye, non coté).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître verrier, attribution par source, signature
Auteur : Audoire Jean,
Jean Audoire

AD Gironde. 2 O 3174 : qualifié de "fils aîné" (1877).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Chaudet Bernard, entrepreneur, attribution par source

L'église est située au pied du coteau dominant la plaine de l'estuaire, à la périphérie du village de Saint-Genès. Elle est délimitée par l'enclos du domaine appelé du Prieuré au nord et à l'est, qui en condamne l'accès. Elle se compose d'un massif occidental formant avant-corps sous le clocher-tour de plan carré, donnant sur la nef unique terminée par un chevet plat, flanquée de l'ancienne sacristie au nord. Le bas-côté sud comporte 2 travées prolongées par la sacristie actuelle. Peu de maçonneries anciennes sont visibles, mis à part la partie basse des murs du clocher en pierre de taille calcaire. Le clocher est en moellon enduit, le bas-côté en moellon, l'enduit ayant été supprimé. Le porche d'entrée est voûté en berceau brisé, alors que la nef est charpentée. Le chevet est voûté d'ogives, le bas-côté en berceau.

Murs calcaire moellon enduit
moyen appareil
Toit tuile creuse
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements charpente en bois apparente
voûte en berceau
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
toit à un pan
toit en pavillon

En raison d'un refus d'accès à la propriété mitoyenne, l'élévation nord et le mur extérieur du chevet de l'église n'ont pas été vus.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Dépouillements de la série O des AD Gironde et des registres de délibération du Conseil municipal dans les archives communales

    Classement chronologique :

    AD Gironde

    2 O 3174

    Travaux d'entretien

    1821-1822

    Mention de l'état de ruine totale dont est menacée l'église; demande d'achat d'ornements; courrier à la préfecture: mention d'une adjudication pour travaux à l'église.

    AD Gironde

    2 O 3174

    Acquisition d'objets du culte

    1831

    Auprès de Grégoire orfèvre, joaillier et bijoutier, 14 rue du Puits de Bague-Cap : un ostensoir d'argent, pied argenté, une lampe de sanctuaire, un ciboire coupe et couvercle d'argent, pied argenté, un porte dieu d'argent, 3 paires de chandelier d'autel pied triangle cuivre argenté, 3 paires de souche.

    AD Gironde

    2 O 3174

    Réparations à l'autel

    1832

    Réparation à l'autel de l'église: un tabernacle en bois de sapin du nord, surmonté d'un niche terminée par un dôme 200 de long, 88 de haut, peindre en marbre de divers couleurs le fond de l'autel, les colonnes et le tombeau, peindre en faux bois la chaire, la table de communion, le fauteuil du sanctuaire, réparer le tableau et peindre le cadre.

    AD Gironde

    2 O 3174

    Travaux d'entretien

    1849

    DCM, 1848: pour travaux : crépissage, couverture et lambris intérieur; Devis estimatif des travaux de rénovation, 1849: crépissage du clocher et du corps de l'église, couverture du clocher, de l'église, de la sacristie, poutre pour soutenir les cloches ; par Broquaire entrepreneur.

    AM Saint-Genès-de-Blaye

    Vol. 1 (non coté)

    Projet de restauration et d'agrandissement

    1873-1877

    DCM, 12 nov 1873: exposé du maire Broquaire sur l'église qui a besoin de grosses réparations "et se trouvant un peu étroite"; projet d'un bas-côté au sud dans ancien cimetière + réparation voûte + ouverture de 2 croisées + crépissage intérieur ; demande imposition extraordinaire; 11 janv 1874: présentation plans et devis pour restauration de l'église "dans le plus mauvais état possible" par Nadaud (7648 fcs); 6 sept. 1875: mention d'un tas de terre place de la mairie d'environ 40 m extrait des fondations faites dans l'ancien cimetière pour la construction du bas-côté; 14 nov 1874: exposé du maire concernant la tribune de l'église plus basse que la voûte du clocher : suppression pour faciliter l'entrée, traité gré à gré avec l'entrepreneur; 19 mars 1876 : présentation d'1 compte de Bancherau pour travaux imprévus à la réparation de l'église pour débarrasser et nettoyer la démolition des vieux murs; 11 fév. 1877: compte par Audoire, entrepreneur des travaux du bas-côté et réparations, 2015 fcs: "ces travaux n'ont pas été portés dans l'adjudication pour les dépenses à faire à la voûte à l'ouverture d'une fenêtre ogivale et plusieurs autres travaux".

    AD Gironde

    2 O 3174

    Avis de la Commission des Monuments Historiques sur le projet de restauration de l'architecte Nadaud

    1874

    Critique du projet d'agrandissement par Nadaud architecte à Blaye, décrit en détail; problème de la voûte en bois recouverte de plâtre. Description: construction d'une nef de 2 travées de longueur le long du mur sud de l'église avec ouverture de 2 grandes baies dans ce mur et croisées ds les autres, voûte en lambris plâtré, pas de vitres ni restauration des sculptures.

    AM Saint-Genès-de-Blaye

    Vol. 1 (non coté)

    Projet de restauration et d'agrandissement : commande et pose de vitraux au peintre verrier Lieuzère et fils

    1874-1876

    DCM 20 avril 1875: déficit communal, budget suppl 1874 pour vitraux de 10 croisées de l'église (1200 fcs) : "un peu élevé pour les croisées qui sont petites"; les habitants les + aisés de la commune ont promis d'en payer une partie = déduction de 400 fcs; 19 mars 1876: mention des vitraux posés et payés par un marché passé avec Lieuzère peintre à Bordeaux rue d'Albert.

    AM Saint-Genès-de-Blaye

    Vol. 1 (non coté)

    Acquisition d'objets du culte

    1877

    DCM 11 février 1877: mention d'achat et entretien d'objets relatifs au culte (12 nov 1877).

    AD Gironde

    2 O 3172

    Achat et rénovation d'objets destinés au culte

    1884

    Mentionnés dans les recettes et dépenses de la commune.

    AM Saint-Genès-de-Blaye

    Vol. 1 (non coté)

    Contentieux concernant l'établissement d'une clôture et échange de terrains pour l'aménagement de l'arrière sacristie

    1886-1889

    DCM 21 mars 1886 [f°271]: la porte de la vieille sacristie vient d'être fermée par 1 clôture empêchant toute issue, réalisée par M. Olanyer, propriétaire mitoyen; constitution d'1 commission pour régler le différent à l'amiable; DCM 11 juin 1886 [f°279-280]: rapport dressé par la commune, rappelle que la sacristie confronte à l'est/ouest/nord à la propriété Olanyer et qu'il existe de temps immémorial à l'est une porte ouvrant sur le domaine Olanyer en face du jardin d'agrément; accord pour servitude de passage pour réparations, et donne le droit d'ouvrir 1 croisée dans le mur nord de l'église pour donner du jour en face du clocher; DCM 18 août 1889 [f°357]: proposition d'achat de l'arrière sacristie par M. Lanyer [sic], propose de donner les matériaux pour la construction de la nouvelle arrière sacristie; le CM propose 1 autre arrangement: M. Lanyer refait l'arrière sacristie à ses frais, échange de terrain.

    AD Gironde

    2 O 3174

    Devis pour la restauration par l'entrepreneur Yvan Perruche et réception des travaux

    1936

    Devis par Yvan Perruche : voûte au dessus de l'autel.

    AD Gironde

    2 O 3171

    Travaux de réparation

    1937

    Par Perruche (maçon), Goudal (plâtrier) Massi (menuisier) Coureau (peintre).

    Nouveau Tableau

  • Dossier du "casier archéologique", DRAC Aquitaine : description sommaire de l'église par Lucien Maleville

    Église romane à une seule nef à laquelle on a ajouté un bas-côté moderne.

    Le clocher s’élève à l’ouest. C’est un clocher roman, de forme carrée, qui comporte un étage percé d’une baie longue et mince sur chaque face, surmonté d’un autre étage percé de deux ouvertures en plein cintre sur chaque face. Le toit est à quatre pans.

    Au rez-de-chaussée du clocher, s’ouvre un porche profond, à trois archivoltes ; chapiteaux sans décoration. Ce clocher a été ancré à l’intérieur.

    L’escalier conduisant au clocher supporte en porte-à-faux une partie arrondie formant tribune surmontée d’une ouverture arrondie.

    Le chœur est orné de colonnettes rondes à chapiteaux décorés de feuillages et de crosses de fougères.

    Les faces latérales de la nef comportent des ouvertures en arc brisé, formant chapelle dans le mur de gauche et passage vers le bas-côté dans le mur de droite ; ces ouvertures sont ornées de colonnettes rondes engagées à chapiteaux semblables à ceux du chœur.

    La fenêtre centrale du chevet, à colonnettes, est subtrilobée.

  • Inscriptions figurant sur les verrières :

    - vitrail du chœur, mur nord : L'AN 1876 / DON DE MMrs JEAN BROQUAIRE ADJOINT / JEAN SIGNORET FABRICIEN / LIEUZERE ET FILS BORDEAUX

    - vitrail du chœur, mur est : DON DE Mr BENECH CURE / EN L'AN 1876

    - vitrail du bas-côté sud, chapelle est : L'AN 1876 / DON DE MMrs DEVEAUX PERE ET FILS

Références documentaires

Documents d'archives
  • Levée du décime du Saint-Siège, en 1364, et du trentième des revenus ecclésiastiques imposés par le pape Clément VI.

    Archives départementales de la Gironde : G 236 [IV]
  • Visites pastorales du cardinal de Sourdis, 1610-1613.

    Archives départementales de la Gironde : G 636
  • Achat et rénovation d'objets destinés au culte, 1884.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3172
  • Demande de travaux, 1821.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3174
  • Acquisition d'objets du culte à Grégoire, orfèvre, joaillier et bijoutier, 14 rue du Puits de Bague-Cap à Bordeaux, 1831.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3174
  • Réparations à l'autel, 1832.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3174
  • Devis et paiements pour des travaux de rénovation, 1834.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3174
  • Travaux de rénovation, 1848-1849.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3174
  • Devis et paiement pour la construction de la sacristie, 1867.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3174
  • Avis de la Commission des Monuments Historiques sur le projet de restauration de l'architecte Nadaud, 1874.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3174
  • Compte des travaux imprévus par l'entrepreneur Jean Audoire, fils aîné, 1877.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3174
  • Devis de restauration par l'entrepreneur Yvan Perruche et réception des travaux, 1936.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3174
  • Projet de restauration et d'agrandissement, par l'architecte Nadaud, 1873-1877.

    Archives municipales, Saint-Genès-de-Blaye : Vol. 1 (non coté)
  • Projet de restauration et d'agrandissement : commande et pose de vitraux par le peintre verrier Lieuzère et fils, 1874-1876.

    Archives municipales, Saint-Genès-de-Blaye : Vol. 1 (non coté)
  • Acquisition d'objets du culte, 1877.

    Archives municipales, Saint-Genès-de-Blaye : Vol. 1 (non coté)
  • Contentieux concernant l'établissement d'une clôture et échange de terrains pour l'aménagement de l'arrière sacristie, 1886-1889.

    Archives municipales, Saint-Genès-de-Blaye : Vol. 1 (non coté)
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien, 1832, section C.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 405/4
  • Croquis et notes sur l'église de Saint-Genès-de-Fours : plan d'ensemble et détails. Dessins au crayon, par J.-A. Brutails, s.d. [1er quart 20e siècle].

    Archives départementales de la Gironde : 90 J 39/52-53
  • Notes et croquis de détail. Dessins au crayon, par J.-A. Brutails, 1908.

    Archives départementales de la Gironde : 90 J 56/9-10
  • Collection de dessins de Lucien de Maleville [1943-1962].

    DRAC Aquitaine, Bordeaux : [casier archéologique]
Bibliographie
  • BRUTAILS Jean-Auguste. Les vieilles églises de Gironde. Ouvrage publié sous les auspices de la Société Archéologique de Bordeaux. Bordeaux : Féret et fils, 1912.

    p. 151
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Beschi Alain