Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune d'Anglade

Dossier IA33006185 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive droite)
Adresse Commune : Anglade

Le territoire de la commune est fréquenté depuis la préhistoire, et particulièrement à l'époque néolithique, comme l´attestent de nombreuses découvertes de mobilier lithique. Un site tumulaire sur la colline de Cabut (détruit), témoigne d'une occupation fixée dès la protohistoire sur les croupes bordant l'estuaire. Au nord, à l´intérieur des marais de la Vergne, plusieurs sites de l'âge du fer sont à mettre en relation avec l'exploitation du sel. Les premiers habitats pérennes repérés à Anglade datent cependant de l'époque gallo-romaine, correspondant à des sites de villas ou à des bâtiments ruraux sur les hauteurs. Des substructions d'équipements portuaires semblent enfin avoir été identifiés sur un ancien chenal de l'estuaire, aujourd'hui dans les marais, à proximité du lieu-dit la Patte-d'Oie. La structuration du territoire est méconnue pour la période du haut Moyen Âge, mais le dédicace de la paroisse à Saint-Martin peut constituer un indice d'une implantation précoce pour l'église. L'édifice est en tout cas datable, pour ses parties les plus anciennes, du 12e siècle, connue sous l'Ancien Régime comme dépendance de l'abbaye Saint-Romain de Blaye. Deux sites fortifiés médiévaux ont également été identifiés au nord de la commune, à la limite de la zone de marais.

A la fin du 17e siècle, l'entreprise d'assèchement des marais de Braud et Saint-Ciers, engagée à l'initiative du duc de Saint-Simon, permet la mise en culture et la valorisation des terres basses du nord et de l'ouest du territoire. La carte de Masse, levée en 1723-1724, indique, outre l'implantation du bâti, la localisation des Marais de la Vergne, au nord de la paroisse, et des Petits Marais de Blaye, au sud-ouest. La carte de Belleyme, dressée entre 1761 et 1774, figure aussi les unités d´exploitation aux noms caractéristiques. Ces deux cartes montrent le maillage du système hydraulique dans les zones basses et la présence des moulins à vent sur les points hauts. Sur le plan cadastral de 1828, en dehors du chef-lieu, la commune est composée de plusieurs hameaux agricoles entourés de vignes, dont les plus importants sont : Aurioux, Berdot, Cabut, Guillonnet, Lary, La Lande, Le Bouilh, Le Pin, Petit Guilhem et Vrillant. Mis à part les marais où se concentre l'élevage, l'activité principale tout au long du 19e siècle est orientée vers la viticulture. Quelques anciens domaines, tel le château Guillonnet, sont renforcés dans la seconde moitié du 19e siècle, alors que sont construites plusieurs demeures à la tête de vignobles. Cependant, l'activité reste marquée au 20e siècle par une petite propriété paysanne. La statistique des vins récoltés en 1940 permet de dénombrer 268 exploitants en vin rouge et 270 en vin blanc (appellations Bordeaux et Blayais). La cave coopérative, créée après-guerre, a permis de fédérer ces petits producteurs ; elle est désormais rattachée à la cave des Vignerons de Tutiac à Marcillac.

L'optimum démographique est atteint dans la commune lors du recensement de 1861, avec une population culminant à 1350 personnes, avant de décroître en dents de scie jusqu'à nos jours, où elle s'élève à 953 habitants au recensement de 2015.

La commune d'Anglade, située à onze kilomètres au nord de Blaye, est limitrophe de Braud-et-Saint-Louis au nord, d'Etauliers à l'est, de Saint-Androny au sud-ouest et d'Eyrans au sud. La commune n'a donc pas une façade directe sur l'estuaire. D'une superficie de 13 km², elle est composée de deux unités : les marais à l´ouest et au nord, où les altitudes sont comprises entre 1 et 4 mètres, et les terres à l´est et au sud, constituées de croupes argilo-calcaire ou sablo-graveleuses, d'un sous-sol varié et argileux, graveleux et calcaire, culminant à une trentaine de mètres. La superficie viticole couvre aujourd'hui 386 hectares. Les marais sont bordés par le canal des Portes Romaines, le canal Saint-Georges et le canal de Ceinture. Les terres sont bordées par les ruisseaux de Longaye au sud, de Moulinade à l'est et de la Barrière au nord. Les voies de communication les plus importantes sont la départementale 135, en bordure des zones de marais, joignant Blaye à Saint-Ciers-sur-Gironde au nord par Saint-Androny, et la départementale 254, partant du bourg d'Anglade et allant jusqu'à Etauliers à l'intérieur des terres. Les écarts les plus importants, hameaux agricoles et viticoles regroupements quelques dizaines de logis et de bâtiments rustiques, sont : Berdot, le Bouil, Cabut, Guillonnet, la Lande, Vrillant et Pallard.

Annexes

  • Evolution démographique (1861-2009)

    Évolution démographique :

    1861 : 1348 habitants (AC Anglade)

    1868 : 1283 habitants (Cocks)

    1874 : 1323 habitants (Cocks)

    1881 : 1234 habitants (Cocks)

    1886 : 1250 habitants (Cocks)

    1893 : 1185 habitants (Cocks)

    1898 : 1204 habitants (Cocks)

    1908 : 1201 habitants (Cocks)

    1929 : 1250 habitants (Cocks)

    1949 : 990 habitants (Cocks)

    1962 : 961 habitants (INSEE)

    2001 : 765 habitants (Cocks)

    2009 : 882 habitants (INSEE)

    2015 : 853 habitants (INSEE)

  • Extraits bibliographiques

    - COCKS, Charles, FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 2e éd. Féret, 1868, page 348.

    "Cette commune, située à 11 km de Blaye, est bornée : au nord, par Braud-et-Saint-Louis ; à l´est, par Etauliers et Cartelègue ; au sud, par Eyrans et Saint-Androny ; à l´Ouest, par la Gironde.

    Elle contient 1283 habitants.

    Son sol est tantôt pierreux, tantôt argileux, tantôt sablonneux sur pierre ou sur argile.

    Ses vins, colorés, très murs, coulants, vifs et nerveux dans certains quartiers, sont recherchés pour les affaires de primeur."

    - COCKS, Charles. FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : 7e éd. Féret, 1874, page 151-152.

    "[...] Arrosée par plusieurs canaux ou ruisseaux ; le principal est le canal de Lavergne, qui reçoit les eaux de Soussats et de la Barrière. [...].

    Vins rouges, produits par 3/4 malbec, 1/4 merlot, pignon (boutignon) et cabernet, ayant les caractères généraux des vins du Blayais ; prix de primeur, 200 à 400 fr. pour les crus bourgeois.

    Vins blancs peu importants, consommés sur place.

    Foins dont on exporte plus de 1000 charrettes de 625 kilog. - Pommes de terres. - Bétail : cochons de lait et quelques cochons gras, environ 100 veaux ; 4000 poulets, 400 canards sont exportés chaque année".

  • Extrait du registre des délibérations

    AD Gironde, 2 O 628 : Construction d'une salle des fêtes. 1922.

    Extrait du registre des délibérations du conseil municipal.

    Séance du 30 janvier 1922.

    "[...]. Le conseil, après avoir délibéré, considérant que l'établissement d'une salle de ce genre présenterait actuellement une utilité évidente surtout en ce qui concerne les réunions et les concerts données par les Sociétés de Combattants et la Jeunesse de la commune, considérant que cet établissement évitera des dégâts au matériel et aux salles des classes où se font actuellement les réunions et les concerts.

    Donne un avis favorable à ce projet et décide qu'un baraquement en bois sera rattaché et placé au lieu proposé ci-dessous."

    Entrepreneurs : Maurice Tessormeau et François Legros.

  • Document d'archives

    AD Gironde, 2 O 628 : Installation d'un bureau de poste, 1939.

    L'installation du bureau de poste a lieu en 1939, dans un bâtiment appartenant à M. Coitit, situé au centre du bourg, proche de l'église.

  • Liste des dates portées

    Les dates portées relevées sont :

    1809, 1841, 1849, 1850 (2 fois), 1851, 1854 (2 fois), 1856 (2 fois), 1858, 1859, 1860, 1862 (2 fois), 1866, 1867, 1868, 1872, 1874, 1876 (2 fois), 1877 (3 fois), 1872, 1878, 1879, 1880 (2 fois), 1882 (2 fois), 1889, 1891, 1898 (2 fois), 1899, 1901,1902, 1905 (2 fois), 1929, 1935 (2 fois).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Dossiers divers, 1826-1949.

    Archives municipales, Anglade : non coté
  • Dossiers d'administration communale. 1822-1935.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 626-628
  • Matrice cadastrale : augmentations et diminutions, 1851-1881.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 073
Documents figurés
  • Carte des limites de Saintonge et de Guyenne. Par Claude Masse, 1724.

    Bibliothèque municipale, Bordeaux : Fonds Delpit
  • Carte de Belleyme. Par Belleyme Pierre, 1723-1724 [Archives départementales de la Gironde, 2 Fi 1490].

  • Plan cadastral napoléonien, 1828.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 006
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

    P. 348.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1886 (5e édition).

    P. 460-461.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1929 (10e édition).

    P. 1095-1096.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    P. 634-635.
  • COQUILLAS Didier. Les rivages de l'estuaire de la Gironde du Néolithique au Moyen-Age. Thèse d'histoire : Bordeaux 3, 2001.

  • FERET Edouard. Statistique générale du département de la Gironde : Classification des vins, quantités récoltées par chaque propriétaire et prix de vente 1874. Dessins. Eugène Vergez. Bordeaux : Féret, 1874.

    P. 151-152.
  • FÉRET Édouard. Bordeaux et ses vins, classés par ordre de mérite dans chaque commune. Bordeaux : Féret, 1991. 14e édition revue et augmentée par Claude Féret et Marc-Henry Lemay.

  • FLOHIC Jean-Luc. Le patrimoine des communes de la Gironde. Paris : Flohic éd., 2001, t.2.

    P. 1255-1257.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer - Beschi Alain