Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Presbytère

Dossier IA33006644 inclus dans Village de Saint-Seurin réalisé en 2014

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • puits
    • jardin
    • mur de clôture
    • portail
    • écurie

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiées puits, jardin, mur de clôture, portail, écurie
Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Lesparre
Adresse Commune : Saint-Seurin-de-Cadourne
Adresse : 29 rue Georges Mandel
Cadastre : 2014 A3 663

Contrairement au hameau de Cadourne, le bourg de Saint-Seurin est dépourvu de maison curiale avant 1828. A cette date, la commune acquiert au centre du bourg un bâtiment pour y installer un presbytère, visible sur le plan cadastral de 1831 (parcelle A 855). Le bâtiment fait l'objet de travaux de restauration en 1845 puis en 1858.

Cependant, peut-être pour des raisons de commodité et d'espace, la commune achète en 1859 une maison localisée "au lieu du Pontoise à l’extrémité nord-est du bourg de Saint-Seurin". Elle est démolie puis reconstruite sur les plans de l'architecte Hosteing Aîné. Les travaux sont confiés à l'entrepreneur Étienne Blanchet. Le procès verbal de réception de travaux a lieu le 29 mars 1863.

Dans les années 2000, le château Pontoise-Cabarrus achète l'ancienne cure ; le bâtiment devient l'emblème du domaine, figurant sur l'étiquette des bouteilles.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Blanchet Etienne, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Hosteing Jean,
Jean Hosteing

Dit Hosteing aîné, architecte à Lesparre, père de Edmond-Jean Hosteing (Hosteing fils). Mention du lieu : Saint-Trélody (Lesparre).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Le bâtiment à étage est situé au nord-est de l'église. Il est accompagné d'un jardin clos de murs en moellon avec un portail à piliers maçonnés au sud.

La façade principale en pierre de taille est tournée vers l’est, donnant sur le jardin doté d'un puits. Elle est rythmée de 5 travées ; la travée centrale est traitée en ressaut et couronnée d’un fronton triangulaire sculpté d'un motif de croix rayonnante. Le premier niveau est traité en bossage. La porte centrale, au chambranle mouluré, est surmontée d’une corniche et les fenêtres, de part et d'autre, sont couvertes d’une plate-bande. Les ouvertures de l’étage sont également à chambranle mouluré. Un solin de mur, un bandeau médian, un bandeau formé par les appuis des baies de l’étage et la corniche sommitale à modillons soulignent l'horizontalité de la façade. Des jambes à bossage structurent la façade verticalement.

La façade postérieure, élevée en moellon, compte 3 travées, celle du centre étant en ressaut. Les ouvertures sont en pierres de taille harpées.

La façade latérale sud, également en moellon, est formée de 3 travées ; certaines ouvertures sont aveugles. La façade latérale nord est recouverte d’un enduit. Une adjonction en pierre de taille abrite probablement les toilettes.

A l’ouest, un bâtiment abritait sans doute des écuries.

Murs calcaire pierre de taille
moellon
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations fronton, croix
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Documentations complémentaires

    AC Saint-Seurin-de-Cadourne, Registre de délibérations 1833-1850. Achat d'un jardin, 2 novembre 1844.

    Il serait avantageux pour la commune de devenir adjudicataire de ce jardin afin de l'affecter au service de la maison curiale.

    AC Saint-Seurin-de-Cadourne. Registre de délibérations 1850-1863. Presbytère. Travaux à faire à la cure ainsi que les terrains qui en dépendent, 10 mai 1859.

    M le maire de la commune expose que par suite de la délibération qui l’autorisait à acquérir une maison située au bourg et appartenant à M Attié, afin d’y établir la cure et autres établissements commerciaux il a fait les démarches nécessaires pour arriver à réaliser cette acquisition. (…).Le conseil (…) autorise M le maire à acheter de M Attié la maison et les terrains qui en dépendent et qui sont situés au lieu du Pontoise à l’extrémité nord-est du bourg de Saint-Seurin (…).

    AC Saint-Seurin-de-Cadourne. Registre de délibérations 1850-1863. Presbytère. Demande de secours pour la construction d’un presbytère, 14 février 1862.

    Vu l’état des finances de la commune, qui depuis quinze ans, malgré la grêle qui deux fois l‘a ravagée de fond en comble, malgré l’oïdium qui lui enlève annuellement les deux tiers de ses récoltes, a fait des efforts tels qu’elle a pu payer la somme de quinze mille francs pour la réédification de son église et qu’à peine libérée envers la caisse des dépôts et consignations elle a contracté un nouvel emprunt de quinze mille francs pour la construction du port de la Maréchale (…).Considérant qu’après l’église, le port et le presbytère, il lui restera une maison d’école et une mairie à construire, le conseil est avis à l’unanimité des membres présents qu’une demande de secours sera adressée au gouvernement (…).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre de délibérations 1850-1863. Acquisition d'une maison dans le bourg appartenant à M. Attié pour y établir la cure, 10 mai 1859.

    Archives communales, Saint-Seurin-de-Cadourne
  • Acte de vente, 5 novembre 1859.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3574
  • Registre de délibérations 1850-1863. Demande de secours pour la construction du presbytère, 24 juin 1860.

    Archives communales, Saint-Seurin-de-Cadourne
  • Registre de délibérations 1850-1863. Construction de la cure, nouvelle adjudication, 14 février 1862.

    Archives communales, Saint-Seurin-de-Cadourne
  • Construction de la cure, 18 février 1862.

  • Construction du presbytère, délibération sur les plans, devis et cahier des charges dressés par Hosteing aîné, architecte, approuvés par le préfet le 26 octobre (?) 1861, 25 mai 1862.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3574
  • Mémoire des travaux exécutés pour la construction du presbytère, Hosteing architecte, Etienne Blanchet entrepreneur, 18 décembre 1863.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3574
  • Solde des travaux du presbytère, 20 juillet 1865.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3574
  • Travaux au presbyère, 1 décembre 1899.

    Archives départementales de la Gironde : 2 O 3574
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer