Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jacques

Porte sud

Dossier IM40005782 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations porte
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Laurède
Emplacement dans l'édifice porche

La composition de cette porte présente d'étroites ressemblances avec d'autres réalisations locales, telles la porte de l'église voisine de Caupenne, celle de Poyartin (canton de Mugron) ou encore celle de Ponson (canton de Tartas ouest), toutes exécutées autour de 1700.

Période(s) Principale : limite 17e siècle 18e siècle

Baie appareillée en calcaire, couverte d'un linteau droit à claveaux ; piédroits à bossages garnis de pilastres ioniques portant un entablement à ressauts, lui-même couronné d'un panneau d'attique à cadre mouluré en quart-de-rond (peut-être destiné à accueillir un relief ou une plaque gravée ?), ailerons et fronton cintré, flanqué de deux vases en haut relief. Battants rectangulaires en chêne ou châtaignier, moulurés à petit cadre vrai, avec panneautage à trois registres ; faux-dormant solidaire du battant de gauche ; un panneau dormant de part et d'autre des battants ; entrées de serrure avec plaque en losange, poignée à volutes (vantail de droite) et pentures en fer forgé : cloutage décoratif (clous saillants à tête ronde et clous plats à tête losangique, groupés par quatre).

Catégories taille de pierre, sculpture, menuiserie
Structures plan, rectangulaire élévation, droit battant, 2
Matériaux calcaire, mouluré, décor en bas relief, décor dans la masse
chêne, mouluré, petit cadre élégi, décor en relief, décor dans la masse
Mesures h : 490.0
la : 360.0
Précision dimensions

Largeur à l'ouverture : la = 185. Largeur aux socles des pilastres : la = 331. Pilastres (avec base et chapiteau) : h = 244. Socles des pilastres : la = 73. Battants et panneaux dormants latéraux : h = 275 ; la = 207.

Iconographies ornementation, pilastre, chapiteau ionique, palmette, rinceau, denticules, aileron, pot à fleur, draperie, coquille
Précision représentations

Palmette entourée de rinceaux de palme en relief sur la frise de l'entablement ; ailerons en volute avec acanthes enroulées, de part et d'autre du panneau d'attique ; aux angles de l'entablement, à l'aplomb des pilastres, un vase de fleurs (roses, marguerites et tournesols) à panse ronde ornée de draperies nouées en festons. Battants : motifs de croix à branches évasées triangulaires sur les panneaux supérieurs, moulures cintrées à oreilles sur les panneaux médians, motifs marquetés en losange et triangles angulaires sur les panneaux inférieurs ; console en volute rentrante sculptée d'une coquille au sommet du faux-dormant.

États conservations partie remplacée
Précision état de conservation

L'entrée de serrure et les pentures sont modernes.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre immeuble, 2004/12/03
Précisions sur la protection

Inscrit avec l'édifice.

Références documentaires

Bibliographie
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 32-35
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe