Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Porte nord du porche

Dossier IM40005487 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations porte
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Caupenne
Emplacement dans l'édifice porche

La porte est sans doute contemporaine de la construction du porche, à la fin du XVIIe ou au début du XVIIIe siècle. La date 1727 gravée sur l'un des battants ne concerne probablement que la mise en place de ceux-ci. D'autres millésimes, simples graffiti, sont gravés sur le fût du pilastre de gauche : 1777, 1778, 1779, 1780, 1818, etc.

La composition présente d'étroites ressemblances avec d'autres réalisations locales, comme la porte de l'église voisine de Laurède, celle de Poyartin (canton de Mugron) ou encore celle de Ponson (canton de Tartas ouest), exécutées autour de 1700. Le décor de palmettes et de rinceaux se retrouve presque à l'identique sur l'entablement de la tribune de Poyartin (réf. IM40005201).

Période(s) Principale : limite 17e siècle 18e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Dates 1727, porte la date

Baie appareillée en calcaire, couverte d'un arc segmentaire ou surbaissé à claveaux ; piédroits à bossages garnis de pilastres ioniques portant un entablement à ressauts (les chapiteaux, placés au niveau de l'arcade, ne portent pas directement l'architrave, un dé s'intercalant entre l'abaque du chapiteau). Battants en chêne ou châtaignier, épousant le cintre de l'arc de la porte, moulurés à petit cadre vrai ; entrées de serrure et poignée à plaque (vantail de droite) en fer forgé.

Catégories taille de pierre, sculpture, menuiserie
Structures plan, rectangulaire élévation, droit battant, 2 pilastre, 2
Matériaux calcaire, mouluré, décor en bas relief, décor dans la masse
chêne, mouluré, petit cadre élégi, décor en relief, décor dans la masse
Mesures h : 400.0
la : 355.0
Précision dimensions

Dimensions à l'ouverture de l'arcade : h = 310 ; la = 180. Pilastres et piédroits : la = 63.

Iconographies ornementation, pilastre, chapiteau ionique, palmette, rinceau, denticules, coeur, fleur de lys
Précision représentations

Palmette en lambrequins entourée de rinceaux feuillus en relief sur la frise de l'entablement. Moulures chantournées sur les panneaux supérieurs des battants, losanges à compartimentage autour d'un ovale central en relief sur les panneaux inférieurs. Entrée de serrure découpée en forme de fleur de lys et de cœur.

Inscriptions & marques date, gravé
graffiti, gravé
Précision inscriptions

Date gravée sur le panneau médian du battant de droite : 1727. Dates gravées au couteau sur le fût du pilastre de gauche : 1777, 1778, 1779, 1780, 1818... Nombreux graffiti (XIXe et XXe siècles).

États conservations mauvais état
Précision état de conservation

La corniche est largement épaufrée dans sa partie gauche ; la partie médiane de la frise, de l'architrave et de l'arcade présente un léger affaissement.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1975/07/21
Précisions sur la protection

Arrêté de classement : boiseries, confessionnaux, portes, escalier (XVIIIe siècle).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de Caupenne, par le curé Darrieutort, mai 1881.

    Archives départementales des Landes : 16 J 16 b
Bibliographie
  • CABANOT Jean, MARQUETTE Jean-Bernard, SUAU Bernadette. Guide pour la visite de quelques églises anciennes de Chalosse. Amis des Églises anciennes des Landes. Dax : Barrouillet, 1987.

    p. 19-21

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe