Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Port de Macau

Dossier IA33007740 inclus dans Île de Macau réalisé en 2014

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées cale, quai, maison
Dénominations écart, port
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire
Adresse Commune : Macau
Lieu-dit : le Port
Précisions


Le port de Macau semble exister bien avant que l'île de Macau soit rattachée par un pont à la terre ferme à la fin du 16e siècle.

Il figure sur de nombreuses cartes anciennes parmi d'autres ports estuariens en aval de Bordeaux : il constituait donc un site stratégique pour le trafic fluvial.

L'accès direct du bourg au port a permis le développement d'un petit hameau le long de la route. Des maisons sont visibles sur la carte de 1776 sur cet axe mais uniquement côté nord. Le port est actif : un peyrat ainsi qu'un "abri" pour les bateaux sont également indiqués. L'abbé Baurein note vers 1780 qu'il "existe un port public où l'on embarque les denrées, non seulement de la paroisse, mais encore de toutes celles qui sont dans le voisinage".

En 1810, le plan cadastral montre une occupation des deux côtés de la route. Des constructions de cette époque (fin 18e ou début 19e siècle) sont conservées, notamment une maison avec arcs segmentaires en façade.

En 1831, la municipalité instaure un droit de douane au port : les cabanes de perception de ces taxes apparaissent sur des cartes postales du début du 20e siècle.

Devant l'afflux de marchandises, une nouvelle cale empierrée est construite en 1843. Des maisons sont reconstruites à cette époque, notamment l'hôtel-restaurant en face de la cale (1859).

Au cours de la seconde moitié du 19e siècle, le port s'envase à la suite de la fermeture du bras de la Gironde et de la construction d'une digue. Cette décision condamne par ailleurs le trafic fluvial dans le port de Macau ainsi que dans ceux de Margaux puis de Soussans. Seule la pêche (aloses, crevettes) est maintenue dans la passe : jusque dans les années 1970, elle garantit l'entretien et le maintien du port ; son arrêt dans les années 1980 combiné à la construction de guinguettes ont accentué l'envasement et entraîné la disparition du port et de ses aménagements.

Le port de Macau est un hameau situé à une centaine de mètres à l'est du bourg et de son église ; une allée de platanes mène jusqu'à l'ancienne cale.

Des maisons -généralement à étage- sont accolées et réparties des deux côtés de la route et constituent, avec d'autres plus isolées, le hameau du port.

Les façades sont peu décorées, des bandeaux soulignent les niveaux d'habitation.

À l'arrière, des dépendances et des jardins viennent prolonger les propriétés, parfois clôturées d'un muret.

Le château Beau Rivage possède une de ses deux entrées sur le port protégée par un portail.

Des aménagements du port subsiste une cale en béton.

Couvrements
Couvertures
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registres de délibérations de Macau, 1790-1940

    Archives communales, Macau
Documents figurés
  • Carte particulière du 54e carré de la générale des côtes du Bas-Poitou, Pays d'Aunis, Saintonge et partie de la Basse-Guyenne, par Claude Masse, 1724.

  • Carte de l’embouchure de la Garonne jusqu’au bec d’Embesse. Dessin, encre et aquarelle, par Desmarais, 1759.

    Archives nationales, Paris : F 14 10059/1/
  • "Plan géométrique de la pallue de Macau bas médoc et du Tayet, de la dépendance de Mrs. les bénédictins de Sainte-Croix à Bordeaux. Dressé et dessiné par le sieur Lefebvre d'Archambault, ingénieur, 1776".

    Archives départementales de la Gironde : H 1025
  • Carte de Belleyme, planche n°20, levée entre 1762-1778.

  • Plan cadastral napoléonien de Macau de 1810.

    Section B, 2e feuille Archives communales, Macau
  • Plan cadastral napoléonien de Macau, 1843.

    Section B, 3e feuille. Archives départementales de la Gironde : 3P 262
Bibliographie
  • BAUREIN Abbé. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Labottière (frères), imprimeur libraires, 1784, t.3.

    p. 154
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian