Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Cathédrale Notre-Dame

Plaque commémorative de la consécration de la cathédrale

Dossier IM40004431 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations plaque commémorative
Appellations de la consécration de la cathédrale
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : place de la Cathédrale , place Roger-Ducos
Emplacement dans l'édifice déambulatoire, au nord

Cette plaque fut apposée lors de (ou peu après) la consécration de la cathédrale le 17 janvier 1755. Elle commémore la fin (provisoire) des travaux de reconstruction totale de l'édifice à partir de 1647 et surtout de 1694, ainsi que l'installation du nouveau maître-autel en marbre des Mazzetti (réf. IM40004443). A cette occasion, l'archevêque d'Auch, métropolitain, fut assisté de tous ses suffragants (outre l'évêque de Dax, ceux d'Aire, d'Oloron, de Bayonne, de Tarbes et de Couserans). Originellement scellée à proximité du grand portail de l'église (le "portail des Apôtres", aujourd'hui remonté dans le bras nord du transept), la plaque fut déplacée dans le déambulatoire lors de la reconstruction du massif occidental en 1894.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1755, porte la date

Plaque en marbre blanc à inscription gravée et soulignée de noir ; cadre en marbre gris veiné à angles échancrés. L'inscription est en grandes et petites capitales romaines, avec une seule insertion en bâtarde française (Virginique... assumptae) ; le premier U (celui de vetustate) est écrit à la romaine (V), tous les suivants, sans doute par une inattention du graveur, à la française (U).

Catégories marbrerie
Structures rectangulaire vertical
Matériaux marbre uni, blanc, gravé, peint
marbre veiné, gris, mouluré
Mesures h : 210.0
la : 120.0
Iconographies ornementation
Précision représentations

Fleuron entre deux volutes gravé sous l'inscription.

Inscriptions & marques inscription, latin, gravé, peint
Précision inscriptions

Inscription commémorative en 36 lignes (grandes et petites capitales romaines, capitales en bâtarde française) : D.O.M. / HANC BASILICAM / VETVSTATE DIRUTAM, TUM CLERI, TUM / FIDELIUM LARGITIONIBUS È FUNDAMENTIS / REÆDIFICATAM, ANTISTITIS, SENATUSQUE / ECCLESIÆ CATHEDRALIS MUNIFICENTIA, / ALTARI MARMOREO DECORATAM, SOLE, RITU / JUXTA PRISCUM ECCLESIÆ, MOREM PROVIN- / -CIALIS CLERI AUSCITANI CONVENTUS / CONSECRAVIT. / VIRGINIQUE DEIPARÆ / IN CŒLOS ASSUMPTÆ. / NUNCUPAVIT / RELIGIOSUM CULTUM EXEQUENTIBUS / ILL.mo AC R.mo JOANNE FRANC. DE MONTILLET / ARCHIEPISCOPO AUSCITANO / ILL- AC R- FRANC. DE SARRET DE GAUJAC / EPISCOPO ADURENSI (sic) / ILL- AC R- LUD. MARIA DE SUARES D'AULAN / HUJUSCE ECCLESIÆ EPISCOPO / ILL- AC R- FRAN. DE REVOL EPÕ OLERONENSI / ILL- AC R- GUILLEL. D'ARCHES EPÕ BAIONNENSI / ILL- AC R- PET. DE LA ROMAGERE DE RONSSECY / EPISCOPO TARBIENSI / ILL- AC R- JOSEPH. DE S.ANDRÉ DE VERCEL / EPISCOPO CÕSERANENSI / UT DOMUS DOMINI / CONCORDI PRÆSULUM MINISTERIO / SANCTIFICATA SIT IN SEMPITERNUM DEI / CUM HOMINIBUS / TABERNACULUM / AQUENSIUM DECUS / NEC NON AVITÆ FIDEI / MONIMENTUM / AN° REPARATÆ SALUTIS MDCCLV. / XVI. KALENDAS DEBRUARII.

Traduction : À Dieu très bon, très grand. Cette basilique, ruinée de vétusté, a été reconstruite depuis les fondations grâce aux libéralités tant des clercs que des fidèles et ornée d'un autel de marbre par la munificence des prêtres et du conseil de l'église cathédrale. L'assemblée du clergé de la province d'Auch, selon l'antique coutume de l'Église, l'a consacrée par un rite solennel et dédiée à la Vierge Mère de Dieu élevée au Ciel. Ont accompli le service religieux l'illustrissime et révérendissime Jean-François de Montillet, archevêque d'Auch, l'illustrissime et révérendissime François de Sarret de Gaujac, évêque d'Aire, l'illustrissime et révérendissime Louis-Marie de Suarez d'Aulan, évêque de cette église, l'illustrissime et révérendissime François de Révol, évêque d'Oloron, l'illustrissime et révérendissime Guillaume d'Arches, évêque de Bayonne, l'illustrissime et révérendissime Pierre de La Romagère de Ronssecy, évêque de Tarbes, l'illustrissime et révérendissime Joseph de Saint-André de Vercel, évêque de Couserans, afin que la maison du Seigneur, par le ministère commun des prélats, soit sanctifiée dans l'éternité de Dieu avec les hommes, et que ce tabernacle soit un ornement pour les Dacquois mais aussi un monument de leur foi ancestrale. L'année du Salut accompli 1755, le 16 des calendes de février.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • CHAUVIN Agnès. La cathédrale de Dax. T.E.R., Université de Bordeaux III - Michel de Montaigne, 1988.

Périodiques
  • ABBADIE Jacques-François. "La consécration de la cathédrale de Dax en 1755". Bulletin de la Société de Borda, 26e année, 1901.

    p. 23-26
  • BLANC Charles. "Les Landais dans la construction de la cathédrale". Bulletin de la Société de Borda, 1er trimestre, 1955.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe