Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Piscine Tournesol

Dossier IA33006632 réalisé en 2011

Fiche

Précision dénomination piscine tournesol
Dénominations piscine
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Saint-Ciers-sur-Gironde
Adresse Commune : Braud-et-Saint-Louis
Adresse : avenue de la République
Cadastre : 2018 B 2554

Construites en grande série dans le cadre de l'opération "Mille piscines", lancée en 1969 par le secrétariat d'État chargé de la Jeunesse et des Sports, les piscines "Tournesol" répondent à un souci d'équiper rapidement et à moindre coût les communes qui en étaient dépourvues, en utilisant des éléments de fabrication industrielle. Le concours gagné par l'architecte Bernard Schoeller, en collaboration avec l'ingénieur Thémis Constantinidis pour la conception de la charpente métallique et la société Matra pour les coques en revêtement synthétique, est mis en œuvre par la société de construction Durafour. La forme circulaire de la piscine et son toit ouvrant par pivotement lui valurent le nom de "piscine Tournesol". Celle de Braud-et-Saint-Louis, tardive par rapport à l'opération nationale, est à mettre en relation avec l'arrivée d'une population liée à l'établissement de la centrale nucléaire ; associée à un complexe sportif, elle a été inaugurée en avril 1980.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1980, daté par source
Auteur(s) Auteur : Schoeller Bernard,
Bernard Schoeller

Collaboration avec l'architecte Thémis Constantinidis pour la conception des piscines Tournesol.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Constantinidis Thémis,
Thémis Constantinidis

Ingénieur de l'entreprise de construction Durafour, en collaboration avec l'architecte Bernard Schoeller pour la conception des piscines Tournesol.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur de l'entreprise, attribution par source

D'une superficie de 1000 m², ces piscines standardisées de plan circulaire comportent un bassin de 25 m de long sur 10 m de large, ainsi que des équipements d'accueil et des vestiaires. Les fondations en béton supportent l'ossature métallique autoportante de la couverture, composée de 36 pannes courbes à treillis en V avec revêtement de coques de polyester armé de fibres de verre. Des rangées de hublots ovoïdes en plexiglas apportent un éclairage au bassin et aux plages. Le pivotement de la couverture à 120 degrés sur un rail périphérique permet l'ouverture partielle du bassin.

Murs métal
Toit matériau synthétique en couverture
Étages en rez-de-chaussée
Couvrements charpente métallique apparente
Couvertures dôme circulaire
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Fonds Jeunesse et Sports. Opération "1000 piscines" : piscines d'Aquitaine.

    19890011/14 Archives nationales, Paris : 19890011
Bibliographie
  • Saint-Ciers-Sur-Gironde et ses environs. Toulouse [s.d.].

    P. 12.
Périodiques
  • SABOYA Marc. "Opération mille clubs de jeunes et mille piscines". Le Festin, n° 107, 2018.

    P. 80-87.

Liens web

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Beschi Alain