Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Phare de Grave

Dossier IA33003916 inclus dans La Pointe de Grave réalisé en 2012

Fiche

Dénominations phare
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Le Verdon-sur-Mer
Lieu-dit : la Pointe de Grave
Cadastre : 2013 AA 8

Jusqu'au début du 19e siècle, une balise permettait de signaler la Pointe de Grave aux navires.

Une ordonnance royale du 18 septembre 1816 préconise l'amélioration de la signalisation de l'embouchure de l'estuaire. En 1825-1826, un phare en charpente est construit près de la dune : dès 1836, il est menacé par l'érosion et en mauvais état. En 1837, une tour en maçonnerie est construite mais est également détruite par l'érosion et les assauts de l'océan. Elle est remplacée provisoirement par un échafaudage mobile.

Le phare actuel est construit en 1859. Le plan en est dressé le 6 octobre 1859 par les ingénieurs des Ponts-et-Chaussées, Droeling et Robaglia.

Depuis 1983, un musée consacré aux phares, notamment celui de Cordouan, est aménagé dans les ailes en rez-de-chaussée.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1859, daté par source
Auteur(s) Auteur : Robaglia André
André Robaglia (1822 - 1906)

Inspecteur général des Ponts et Chaussées.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Droeling Charles Auguste Isidore
Charles Auguste Isidore Droeling (1807 - 1875)

Ingénieur des Ponts et Chaussées.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Le bâtiment de plan carré est composé d'un socle de 1,75 m de haut, de la tour abritant l'escalier qui permet d'accéder à la terrasse sommitale, soutenue par des consoles et située à 22,72 m. La lanterne y est installée couverte d'un toit en zinc avec lambrequins et gueules de gouttière en forme de tête de lion.

La tour, qui culmine à 28 m, est percée d'une porte et de trois baies étroites, présentant un encadrement brisé à crossettes. Les chaînages d'angle harpés et la terrasse sont peints en noir, le reste du monument est en blanc.

De part et d'autre, deux ailes en rez-de-chaussée sont percées chacune de trois baies.

Murs calcaire enduit
Toit zinc en couverture
Couvertures terrasse toit polygonal lanterneau
Escaliers escalier intérieur : escalier en vis avec jour
Énergies
Statut de la propriété propriété d'un établissement public de l'Etat
Protections inscrit MH, 2009/11/06
Précisions sur la protection

Le phare en totalité, avec ses anciens logements occupés par le musée (cad. AA 8 ) : inscription par arrêté du 6 novembre 2009.

Annexes

  • Documentation complémentaire

    JOUANNET, Vatar François. Statistique du Département de la Gironde. Bordeaux : La vigne jeune imprimeur, 1837, tomes 1 et 2.

    p. 75

    "Depuis 1830, un autre phare, placé à la Pointe de Grave, éclaire l'intérieur des passes de l'embouchure de la Gironde et en favorise la navigation. C'est un petit feu fixe de 3e ordre ; il peut être aperçu, par beau temps, à la distance de 4 lieues marines. Établi d'abord sur une tour en maçonnerie, à l’extrémité de la pointe, on a été obligé de le transférer à 440 m à l'ouest de la tour, parce que cette tour menaçait d'être bientôt ruinée par la mer. Il est maintenant établi sur un échafaudage en bois ; mais de nouvelles érosions produites par les tempêtes à la Pointe nécessiteront bientôt un nouveau déplacement".

Références documentaires

Bibliographie
  • CHAILLOT Roger. Petite histoire du Verdon et de la Pointe de Grave. [S.I.] : R. Chaillot et Louis Jung, 1974.

    p. 67-69
  • FICHOU Jean-Christophe, LE HENAFF Noël, MEVEL Xavier. Phares. Histoire du balisage et de l´éclairage des côtes de France. Collab. Michel Bescond, Michel Caron, Jean-Pierre Gestin et al. Douarnenez : Ed. du chasse-marée, 2006.

    p. 103
  • JOUANNET, Vatar François. Statistique du Département de la Gironde. Bordeaux : La vigne jeune imprimeur, 1837, tomes 1 et 2.

    p. 75
Périodiques
  • GASTEUIL Bruno. « Promenade en forêt et sur la côte océane au siècle dernier (suite) ». Histoire et traditions du Verdon, Juillet 1997, n°5.

    p. 2

Liens web

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Steimer Claire