Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Peintures décoratives de l'église

Dossier IM40005448 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations peinture monumentale
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Baigts
Emplacement dans l'édifice choeur et nef

La monographie paroissiale de 1888 indique que "cette voûte [celle du chœur] a été quelque peu décorée en 1864, en même temps que la nef et le sanctuaire". De ce décor, en grande partie détruit par l'effondrement de la voûte de l'église au début de la Seconde Guerre mondiale, ne subsistent plus que quelques fragments (architectures feintes), récemment dégagés sous le faux appareil des murs du vaisseau principal. Le sinistre entraîna la réfection complète du décor en 1941-1942 (date inscrite à la clef de l'arcade d'entrée de la nef). Parmi les "papiers divers" conservés dans les archives de la paroisse se trouve une lettre circulaire du maire adressée en mars 1942 à divers notables pour solliciter leur aide "afin de restaurer la voûte effondrée de l'église".

Le décor de la chapelle du Sacré-Cœur dans le collatéral sud fut exécuté à part, en 1878-1879, par le peintre Léonard Fortuné (réf. IM40005414).

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1864, daté par source
1941, daté par source, porte la date

Le décor ici étudié, probablement exécuté à la chaux, couvre la totalité des murs et des voûtes de l'église ainsi que l'arc triomphal du chœur (les peintures de la chapelle du Sacré-Cœur à l'extrémité orientale du collatéral sud ont été exécutées séparément). Il recouvre des peintures antérieures (sans doute celles de 1864), dont quelques fragments ont été récemment dégagés sous le faux appareil des murs du vaisseau principal.

Catégories peinture murale
Matériaux enduit, support, peinture à la chaux
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies symbole, calice, eucharistie, Agneau mystique, Saint-Esprit, colombe
ornementation, faux appareil, fleur de lys, étoile, rinceau, chardon
Précision représentations

Les murs sont couverts d'un faux appareil timbré de fleurs de lys ; un bandeau à rinceaux et médaillons fleuronnés polychromes règne en partie haute, complété dans le vaisseau principal par des faux doubleaux décorés du même motif. Les voûtes sont ornées d'un semis de fleurettes ou d'étoiles sur fond blanc. Les écoinçons de l'arc triomphal du chœur portent, mêlés à des tiges de chardon évocatrices de la Passion du Christ, deux médaillons circulaires à fond vert représentant des symboles eucharistiques : calice et hostie au nord, Agneau de Dieu vexillaire au sud. Le cul-de-four du chœur est orné de la colombe du Saint-Esprit dans une gloire sur fond semé d'étoiles.

Les fragments du décor antérieur, récemment dégagés sous le faux appareil des murs du vaisseau principal, révèlent un décor d'architecture feinte avec des panneaux verticaux aux extrémités échancrées, encadrés de demi-rosaces.

Inscriptions & marques date, peint
Précision inscriptions

Date peinte à la clef de l'arcade d'entrée du vaisseau principal : 1941 / 1942.

Précision état de conservation

Infiltrations d'eau sur la voûte du vaisseau principal, couche picturale lacunaire sur l'arc triomphal.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Papiers divers (1892-1952).

    Archives paroissiales, Baigts
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe