Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Peinture murale du mur sud de la nef : Collège apostolique

Dossier IM40005759 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations peinture monumentale
Titres Collège apostolique
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Larbey
Emplacement dans l'édifice vaisseau principal, mur sud, à l'est

Cette peinture, comme celles du chœur (réf. IM40005758) et de l'extrémité occidentale de la nef (réf. IM40005760), a été découverte à l'occasion de sondages vers 2007, puis dégagée et restaurée en 2010. Toutes trois sont probablement dues à un seul et même praticien, intervenu dans l'église en 1603 et 1610, comme l'indiquent les dates inscrites au sommet de deux des compositions. Le détail des étoiles noires semées sur le fond de la présente peinture comme sur le Calvaire voisin confirme cette identité. Ce Collège apostolique, seul non daté, appartient donc à la première de ces campagnes décoratives en 1603. Son état fragmentaire empêche toutefois de connaître précisément sa fonction dans l'économie générale du décor.

Période(s) Principale : 1er quart 17e siècle
Dates 1603, porte la date

Cette peinture, la plus fragmentaire des trois récemment découvertes dans l'église, occupe l'extrémité orientale du mur sud de la nef, à gauche de la fenêtre 4. Comme les autres peintures, elle est sans doute exécutée à la détrempe sur une préparation rudimentaire. Sa palette (noir, blanc, gris, ocre et rouge) est tout aussi limitée.

Catégories peinture murale
Matériaux pierre, support, (?), détrempe à la colle
Mesures h : 146.0
la : 168.0
Précision dimensions

Dimensions du panneau dégagé.

Iconographies groupe de figures, Collège apostolique
ornementation, étoile
Précision représentations

Le fragment conservé représente quatre personnages nimbés debout, alignés sur un rang, et un cinquième personnage dans l'angle inférieur gauche, peut-être assis, que regardent les deux hommes à l'extrémité gauche du groupe ; les personnages semblent adossés à un mur (leurs ombres portées sont toutes proches de leurs corps) ; le fond est semé d'étoiles noires à cinq branches. Si le groupe figure probablement un collège apostolique - le seul apôtre glabre (troisième en partant de la gauche) étant saint Jean, et le personnage assis (?) au premier plan, peut-être le Christ - il ne semble pas s'agir de l’illustration d'une scène précise du Nouveau Testament, en tout cas pas d'une Cène.

États conservations fragment
oeuvre restaurée
Précision état de conservation

La peinture fragmentaire, dégagée vers 2007, a été restaurée en 2010 par la restauratrice bayonnaise Corinne Plumejeaud.

Rare exemple de peinture murale du XVIIe siècle conservé dans une église de Chalosse.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Périodiques
  • Résonance. Les feuillets de l'Association Historique et Culturelle du canton de Mugron.

    n° 4, décembre 2010
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe