Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Saint-Barthélemy)

Peinture monumentale du chœur : Saint Jean-Baptiste et saint Germain

Dossier IM40005247 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations peinture monumentale
Titres Saint Jean-Baptiste et saint Germain
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Poyartin
Emplacement dans l'édifice choeur

Le registre de la fabrique, à la date du 1er avril 1894, fait état de "grosses réparations ou peintures du sanctuaire" réalisées l'année précédente pour une somme de 600 francs. Bien que la somme paraisse assez faible (mais il pourrait ne s'agir que du solde d'un marché plus important), il est probable que la mention concerne les peintures actuellement visibles dans le chœur, dont le style s'accorde pleinement avec cette date. Dépourvues de toute signature, elles rappellent toutefois de près les productions de la maison bordelaise Bonnet et Vettiner, très active à cette époque dans le sud des Landes : le peintre Jean-Baptiste Vettiner, collaborateur du chef d'atelier Jean-Henri Bonnet, a ainsi laissé des œuvres comparables autour de Dax (à Mées en 1900, à Saint-Pandelon en 1903, à Saint-Geours-de-Maremne en 1904) ou en Chalosse même (Pomarez, 1898).

Les deux saints représentés sur les pans coupés de l'abside évoquent, pour l'un, le vocable de l'église paroissiale primitive de Poyartin, Saint-Germain, pour l'autre, celui de l'église actuelle.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1893, daté par source
Auteur(s) Auteur : Bonnet Jean-Henri, peintre, décorateur, (?), attribution par analyse stylistique
Auteur : Vettiner Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Vettiner (1871 - 1935)

Peintre décorateur à Bordeaux, collaborateur de Jean-Baptiste Bonnet.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, décorateur, (?), attribution par analyse stylistique

Le décor peint couvre l'intégralité de l'arc triomphal et des murs et voûtes du chœur. La peinture est probablement exécutée à la détrempe ou à la cire sur enduit. La moitié inférieure du panneau central des faux retables sur les pans coupés, avec les effigies des deux saints, est peinte sur des toiles marouflées sur les volets de bois jumelés qui occultent les belles fenêtres gothiques de l'abside ; le reste est peint à même l'enduit du mur. Depuis l'installation dans le chœur du grand autel de Buisine-Rigot (réf. IM40005213) en 1960, les peintures des pans coupés et axial ne sont plus visibles depuis la nef.

Catégories peinture murale
Matériaux enduit, support, (?), peint, détrempe à la colle
toile, support, peinture à l'huile, marouflé
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies saint Germain de Paris, saint Jean-Baptiste, retable, gable, pinacle
symbole, oiseau, vase, l'Arbre de vie, dragon, blessé, croix
ornementation, ornement à forme végétale
Précision représentations

Décor de l'arc triomphal : sur les piédroits nord et sud, dans deux cadres rapportés en bois doré, sur fond rouge, deux colombes s'abreuvant dans un vase à anse d'où sort un arbre stylisé, sans doute l'Arbre de vie ; sur l'intrados de l'arc, à fond rouge, des entrelacs ou tresses fleuronnées enserrant un motif répétitif de dragon transpercé par la hampe d'une croix latine, allégorie du triomphe du Christ sur les forces du Mal.

Décor des pans coupés de l'abside : sur chacun des pans, un retable feint de style néogothique, à trois corps couronnés de gâbles et de pinacles fleuronnés, les corps latéraux garnis d'un faux damas rouge à quadrillage, le corps central plus large occupé par une figure en pied sur fond bleu (sauf pour celui du pan axial, laissé vide) ; au nord, saint Germain de Paris (mort en 576) en évêque mitré et crossé, tenant son attribut habituel, les chaînes (pour avoir délivré post mortem les prisonniers qui s'étaient réfugiés près de son tombeau lors de l'incendie de 585) ; au sud, saint Jean-Baptiste bénissant, avec sa croix de roseau.

Décor des murs de la travée droite de chœur et de la voûte : semis de fleurettes rouges et de motifs végétaux dorés en médaillons sur fond blanc ; médaillons fleuronnés sur fond rouge dans l'embrasure des fenêtres ; le bord des murs en arc brisé et les nervures de la voûte sont soulignés par des bandeaux rouges à motifs floraux, bordés d'arceaux à feuilles de vigne, et par des frises de rinceaux. Les quartiers de la voûte sont peints d'un ciel bleu semé d'étoiles argentées et de points dorés.

Inscriptions & marques inscription concernant l'iconographie, peint
Précision inscriptions

Inscription concernant l'iconographie (sous les figures des deux saints) : S. GERMANUS ; S. J.-BAPTISTA.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations du conseil de fabrique de Poyartin (1831-1906).

    Archives départementales des Landes : 11 J 236 / 1 E 2
Documents figurés
  • Peinture monumentale du chœur : saint Germain. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
  • Peinture monumentale du chœur : saint Jean-Baptiste. Diapositive, 1991.

    Archives départementales des Landes : 1338 W 174
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe