Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Vincent-de-Xaintes

Pavement (mosaïque)

Dossier IM40004383 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations pavement
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : place Saint-Vincent
Emplacement dans l'édifice choeur

Ce pavement fut découvert lors des fouilles menées en 1891-1892 à l'intérieur du chevet (XVIe siècle) de l'ancienne église Saint-Vincent, dans les mois qui précédèrent la reconstruction totale de l'édifice. Le panneau, comme l'indique sa bordure incomplète, ne constitue qu'un quart du pavement originel. Celui-ci, selon Dufourcet et Camiade (1893), aurait couvert le sol de la cella d'un temple antique lié par la tradition hagiographique au martyre de saint Vincent. Les études plus récentes privilégient plutôt l'hypothèse d'une villa gallo-romaine, transformée en basilique après la christianisation de la Novempopulanie (première moitié du Ve siècle). Catherine Balmelle avance même la datation en associant la mosaïque à la construction de la basilique de l'évêque Gratien au début du VIe siècle. Après sa découverte, le pavement fut restauré en 1897 par Louis Cristofoli, "entrepreneur fabricant mosaïste" à Bordeaux, et installé dans la nef de la nouvelle église, du côté de l'entrée. Classée monument historique en 1906, la mosaïque a été à nouveau restaurée en 1962-1964 par les établissements Cazenave frères sous la direction de Jean Lauffray, architecte des Bâtiments de France, et déplacée à cette occasion dans le chœur de l'édifice.

Période(s) Principale : 5e siècle, Gallo-romain , (?)
Auteur(s) Auteur : Cristofoli Louis,
Louis Cristofoli

"Entrepreneur fabricant mosaïste" d'origine frioulane, installé à Bordeaux (44, rue Sauteyron).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
mosaïste, restaurateur, attribution par source
Auteur : Lauffray Jean,
Jean Lauffray (1909 - 2000)

Architecte des Bâtiments de France et conservateur du domaine national du château de Pau (1955-1961).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte

Le panneau conservé constitue le quart du pavement originel, qui recouvrait presque entièrement le sol du chœur de l'ancienne basilique paléochrétienne. Actuellement de surface rectangulaire, il se compose d'un compartiment carré encadrant une grande rosace centrale à cercles concentriques, et d'une bordure à deux larges bandes (motif de vannerie) et deux plus étroites (rameaux fleuris). Les tesselles sont de couleur rouge (plusieurs tons), blanche, grise et vert-brun.

Catégories mosaïque
Structures plan, rectangulaire
Matériaux pierre, mosaïque de pierre, polychrome
Mesures l : 312.0
la : 265.0
Iconographies ornement à forme végétale
ornement à forme géométrique
rosace
éventail
entrelacs
feuille
chevron
vannerie
rameau
Précision représentations

La rosace centrale est composée, autour d'une fleur quadrifoliée, de trois cercles concentriques ornés respectivement (de l'intérieur vers l'extérieur) d'un motif en éventail, d'une frise de feuilles et d'entrelacs ; les écoinçons aux angles du carré sont garnis d'un chevron et d'une feuille ; la bordure est orné d'un motif de vannerie sur les bandes larges et de rameaux feuillus et fleuris sur les bandes étroites.

États conservations oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Lors de la première restauration par Cristofoli en 1897, la surface de la mosaïque fut poncée pour masquer son usure, ce qui entraîna la perte de nombreuses tesselles trop minces. Les transferts successifs du pavement (1892, 1897, 1962), les scellements et descellements répétés ont aggravé cette dégradation.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1906/12/14

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église Saint-Vincent-de-Xaintes. Soumission de Louis Cristofoli, mosaïste à Bordeaux, pour la réparation de la mosaïque de Saint-Vincent, 1897.

    Archives municipales, Dax : 9 M 11
Documents figurés
  • Église Saint-Vincent-de-Xaintes. Plan de l'église actuelle avec indication de l'emplacement primitif de la mosaïque au sud de l'édifice.

    Archives municipales, Dax : 9 M 11
Bibliographie
  • CAMIADE Georges, DUFOURCET Eugène. "Saint Vincent de Xaintes premier évêque de Dax". L’Aquitaine historique et monumentale : monographies locales illustrées. Dax : Société de Borda, 1893, tome II.

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe