Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Barthélemy

Ostensoir (n° 2)

Dossier IM40006364 réalisé en 2016

Fiche

Dénominations ostensoir
Numérotation artificielle 2
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Eyres-Moncube
Emplacement dans l'édifice sacristie

Ostensoir exécuté par l'orfèvre parisien Marie Thierry, actif entre 1853 et 1885. Un objet identique (orné en outre de cabochons de verre sur le nœud) est conservé au presbytère de Sainte-Catherine à Villeneuve-sur-Lot (réf. IM47002291).

Peut-être l'ostensoir mentionné (avec un encensoir) sous le n° 9 dans l'inventaire du 3 mars 1906 et revendiqué par "Mme de Laborde" (Marie-Louise d'Arblade de Séailles, Mme Élie de Laborde-Lassalle, 1856-1920).

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Lieu d'exécution Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s) Auteur : Thierry Marie,
Marie Thierry

Orfèvre à Paris, fils et successeur d'Alexandre Thierry. Poinçon insculpé en 1853, biffé en 1885.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Personnalité : Laborde-Lassalle Marie-Louise de,
Marie-Louise de Laborde-Lassalle , né(e) D'Arblade de Séailles (1856 - 1920)

Fille d'Henry Edmond d'Arblade de Séailles et de Marie Rose Henriette de Fumel. Épouse en 1879 d'Élie de Laborde-Lassalle (1851-1908), copropriétaire du château de Laféourère à Eyres-Moncube (Landes), dont elle eut Marie de Laborde, comtesse Molinier (1880-1942), Jehan de Laborde-Lassalle (1883-1966, époux en 1914 d'Henriette de Felzins) et Béatrice (1892-1970).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
donateur, (?), attribution par source

Ostensoir de style néogothique, en laiton et argent dorés. Large base quadrilobée à terrasse presque plate (constituée de quatre éléments soudés), tige tubulaire à bagues, gros nœud sphérique, gloire à décor ajouré rapporté avec rehauts peints faux émail rouge et blanc. Décor repoussé, ciselé, fondu et soudé (crosses) sur la base et le nœud, entièrement estampé sur la gloire (revers creux). Lunule en cristal et argent doré.

Catégories orfèvrerie
Structures plan, circulaire, polylobé
Matériaux argent, en plusieurs éléments, repoussé, ciselé au trait, ciselé au mat, fondu, estampage, décor en ronde bosse, décor rapporté, doré, peint
laiton, en plusieurs éléments, estampage, doré
Mesures h : 72.5
la : 36.0
d : 21.0
Iconographies Tétramorphe, La Croix
ornementation, feuille, nénuphar, fleur, rose, crosse, rayon, feuille de vigne
Précision représentations

La base, quadrilobée à redents, est ornée sur ses lobes de filets de perles et de feuilles trilobées (nénuphar ?), feuilles également ciselées sur l'embase, où elles sont cantonnées de quatre grandes crosses en ronde bosse avec fleur quadrifoliée dans le crosseron et feuilles dentelées rapportées. Le nœud est ciselé sur toute sa surface de quatre grosses roses épanouies. La jonction de la tige et de la gloire est marquée par deux volutes en ronde bosse, aux enroulements ponctués de feuilles romanes et de fleurs quadrifoliées identiques à celles des crosses de la base. Le décor de la gloire s'articule autour de la lunette circulaire, à la bordure ornée de palmettes, inscrite dans un carré à fond blanc, aux bords incurvés et posé sur la pointe, lui-même entouré d'un quadrilobe sur lequel brochent quatre médaillons circulaires à fond rouge et bordure perlée figurant les symboles des Évangélistes (en haut, l'aigle de saint Jean et l'homme de saint Matthieu, en bas le bœuf de saint Luc et le lion de saint Marc). A l'intérieur et autour du quadrilobe, un dense réseau ajouré de feuilles de vigne et de pommes de pin (ou de grappes de raisin stylisées) et des rayons lisses et bifides ou annelés. La croix sommitale, à croisée circulaire, est ornée de feuilles de vigne aux extrémités.

Inscriptions & marques poinçon de fabricant
garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973
Précision inscriptions

Poinçons sur la lunule. Poinçon de fabricant : M T, un cœur percé de deux flèches, deux étoiles (losange vertical).

Précision état de conservation

Le verre de la lunette de la gloire et celui de la lunule sont brisés.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 5 mars 1906.

    n° 9 Archives départementales des Landes : 70 V 120/8

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe