Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fiche

Dénominations ostensoir
Numérotation artificielle 2
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Emplacement dans l'édifice sacristie

Ostensoir exécuté par l'orfèvre parisien Charles-Eugène Trioullier (18, rue des Arcis), dont le poinçon fut insculpé le 31 janvier 1844 et biffé le 10 octobre 1863 (un nouveau poinçon TF fut alors insculpé après l'association de Trioullier avec ses fils). Malgré l'absence d'inscription gravée, il pourrait s'agir d'un don de Napoléon III (ou plus exactement de la Grande Aumônerie), la maison Triouillier étant (avec Marie Thierry et Placide Poussielgue-Rusand) le principal fournisseur d'objets cultuels acquis par l'État à destination des paroisses françaises.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Lieu d'exécution Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
Auteur(s) Auteur : Trioullier Charles-Eugène,
Charles-Eugène Trioullier

Orfèvre à Paris. Maison Trioullier et fils, poinçon insculpé en 1863.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre

Ostensoir de style néo-rocaille en alliage doré et argenté (base et tige) et argent doré (gloire). Base quadripode chantournée pyramidale ; décor estampé à l'exception de l'Agneau, des angelots de la base et de l'ange de la tige, fondus au sable ; fonds amatis ; verroteries jaunes et incolores serties sur la gloire (épis de blé et grappes de raisin). Avec lunule en argent doré et cristal taillé.

Catégories orfèvrerie, bronze d'art
Structures pied, rectangulaire
Matériaux argent, repoussé, ciselé au trait, ciselé au mat, décor dans la masse, estampage, doré
laiton, repoussé, estampage, fondu au sable, décor en ronde bosse, décor rapporté, doré, argenté
Mesures h : 102.0
la : 48.0
la : 29.0
Iconographies Agneau mystique, Triangle trinitaire, angelot, ange, La Croix
ornementation, cartouche rocaille, épi, raisin, feuille de vigne, quadrillage, gloire, nuée, rayons lumineux, croix
Précision représentations

La base, aux chantournements néo-XVIIIe siècle, est ornée de volutes et de feuilles amaties entourant, sur la face et au revers, un cartouche rocaille à ove entre deux épis de blé, sur les côtés une tête d'ange en ronde bosse fixée sur un fond à quadrillage pointé surmonté de grappes de raisin ; au sommet de la face, dans un cadre cintré à oreilles, l'Agneau mystique en ronde bosse, couché sur un autel devant une gloire rayonnante ; au revers, dans un cadre identique, le triangle trinitaire. Tige constituée par une statuette d'ange, debout sur une nuée, les ailes déployées, les bras levés soutenant la gloire. Gloire décorée d'une gerbe de blé et de pampres avec grappes et feuilles (verroterie) à la base, de nuées peuplées d'angelots et de rayons autour de la lunette (elle-même entourée d'un cercle de faux brillants) ; croix sommitale ajourée, constituée de ceps de vigne entrecroisés, avec grappes de raisin et feuilles.

Inscriptions & marques garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973
poinçon de fabricant
poinçon
Précision inscriptions

Poinçons sur deux rayons de la gloire. Poinçon de fabricant : C T, une burette (losange vertical). Poinçon de bigorne sur la lunule.

Précision état de conservation

Croix sommitale ressoudée à la gloire. Il manque l'un des cabochons (faux brillants) autour de la lunette de la gloire.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe