Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Orgue de tribune

Dossier IM40004709 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations orgue
Aire d'étude et canton Dax nord
Adresse Commune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édifice tribune occidentale

Jusqu'à la fin des années 1990, la basilique de Buglose possédait un orgue exécuté vers 1877 par le célèbre facteur parisien Aristide Cavaillé-Coll (1811-1899). Il fut offert, dans un premier temps, aux ursulines de Tartas par l'abbé François-Xavier Gieure (1851-1937), futur évêque de Bayonne (1906-1933), dont la famille devait participer en 1894 à la constitution du carillon de Buglose (réf. IM40004687). En octobre 1904, après l'expulsion des ursulines, consécutive à la loi sur les congrégations, l'instrument fut offert par les religieuses à Buglose, où il fut installé par l'organier Gauziède de Saint-Sever, élève et collaborateur de Cavaillé-Coll (ce dernier avait déjà construit en 1873 l'orgue de l'église Saint-Vincent-de-Paul du Berceau, à proximité immédiate de Buglose). Peu avant l'an 2000, l'orgue fut transféré au centre Jean-Paul II de Dax et remplacé par un autre instrument.

Celui-ci avait été exécuté également par Cavaillé-Coll entre 1896 et 1899 pour le Grand séminaire d'Aire (dont le directeur était depuis 1891 le même abbé Gieure, qui fut aussi le commanditaire de ce second instrument). Il fut déplacé par la suite au Petit séminaire de la même ville, puis transféré à Dax en 1935 par le facteur Pierre Chéron (1914-1999), qui le restaura et modifia certains jeux. Il ne semble pas avoir subi de nouvelle modification après son installation à Buglose.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1896, daté par source
Lieu d'exécution Commune : Paris
Lieu de provenance Commune : Aire-sur-l'Adour
Édifice ou site : Grand séminaire d'Aire
Auteur(s) Auteur : Cavaillé-Coll Aristide,
Aristide Cavaillé-Coll (1811 - 1899)

Né à Montpellier, mort à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
facteur d'orgues, signature
Personnalité : Gieure François-Xavier-Marie-Jules,
François-Xavier-Marie-Jules Gieure (1851 - 1937)

Né à Castets (Landes) le 2 mai 1851, mort à Messanges (Landes) le 2 avril 1937. Prêtre en mai 1874, chanoine honoraire et directeur du Grand séminaire d'Aire en 1891, puis évêque de Bayonne de février 1906 à décembre 1933.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source

Le buffet en chêne, de style néogothique, est composé d'une large plate-face centrale, à deux travées, flanquée de deux tourelles plates à cinq tuyaux, le tout encadré par quatre lancettes à trois tuyaux. Les trente-six tuyaux de façade sont en étain. Le grand-orgue est complété par une console séparée, également en chêne, avec estrade et banc d'organiste.

La console indépendante comporte deux claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes. Transmissions mécaniques. Composition du grand-orgue : Bourdon 16, Montre harmonique 8, Bourdon 8, Prestant 4. Composition du récit expressif : Cor de nuit 8, Viole de gambe 8, Voix Céleste 8, Flûte octaviante 4, Sesquialtera II, Fourniture III, Basson-hautbois 8. Composition de la pédale : Soubasse 16 (emprunt grand-orgue), Basse 8 (emprunt grand-orgue), Bourdon 8 (emprunt grand-orgue), Basson 8 (emprunt récit).

Combinaisons : accouplement II/I ; tirasses I et II, appel des anches et mixture ; expression récit.

Catégories facture d'orgue, menuiserie, sculpture, tabletterie
Structures de tribune corps, 3
Matériaux chêne, mouluré, décor en bas relief, décor rapporté, décor dans la masse
étain
fer
plomb
ivoire
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographies en buste, sainte Cécile, orgue mécanique
ornementation, gable, cul-de-lampe, crochet, grappe
Précision représentations

Décor en bas-relief : effigie en buste de sainte Cécile avec un orgue portatif dans un médaillon circulaire sur le gable à crochets et rampants à dents de scie de la plate-face centrale ; rinceaux romans avec grappes de raisin dans deux panneaux rectangulaire horizontaux au bas de la plate-face ; culs-de-lampe en pyramide renversée ornés de rinceaux avec grappes au bas des deux tourelles.

Inscriptions & marques marque d'auteur, imprimé, sur cartel
inscription, peint
Précision inscriptions

Marque de fabricant (sur la console, au-dessus des claviers, dans un cadre doré de style Louis XIV) : A. Cavaillé-Coll / à / Paris.

Noms des registres indiqués sur chaque tirette de la console par des boutons plats en porcelaine blanche (texte inscrit en noir ou en rouge) : Viole de gambe 8, Voix Céleste 8, Cor de nuit 8, Flûte octaviante 4, Montre 8, Flûte harmonique 8, Bourdon 8, Soubasse 16, Basson 8 [à gauche] ; Basson 8, Sesquialtera 2, Fourniture 3, Tacet, Bourdon 16, Prestant 4, Souffleur, Bourdon 8, Basse 8.

Statut de la propriété propriété d'une association diocésaine (?)
Intérêt de l'œuvre À signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • LUMMEAUX Bernard, BENUSIGLIO François-Xavier. Orgues en Aquitaine. ADAMA, 1988, t. 1 (Dordogne, Lot-et-Garonne, Landes)

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe