Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens

Navette à encens

Dossier IM40006043 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations navette à encens
Aire d'étude et canton Mugron
Adresse Commune : Nerbis
Emplacement dans l'édifice sacristie

Cette navette en argent a été classée en 1979 comme une pièce fabriquée à Angers en 1780, à partir d'une interprétation erronée de ses poinçons. Elle présente en réalité le poinçon de charge ou de "reconnaissance" de Bayonne entre les années 1720 et la Révolution (AB couronné) et une lettre-date au S couronné, sur laquelle on reviendra. Le poinçon de maître (I B sous une couronne royale fermée) est celui de Joseph Bécane (vers 1717-1780), fils de l'orfèvre dacquois d'origine toulousaine Florent Bécane et frère cadet de François Bécane, également orfèvre à Dax, qui travailla en 1748 pour l'église voisine de Mugron (réf. IM40005873). La lettre-date, qui correspond pour Bayonne aux millésimes 1761 et 1784, désigne donc ici l'année 1761, Joseph Bécane étant mort le 20 mars 1780. Du même orfèvre, l'église conserve une rare croix de procession en argent (réf. IM40006047), datée de 1760-1761 et sans doute livrée en même temps que la navette.

L'abbé Darricau dans sa monographie paroissiale de 1890 signalait un "encensoir en argent avec sa navette" dont il attribuait à tort l'achat au curé Antoine Toirac et à la confrérie du Saint Sacrement entre 1739 et 1743 (voir annexe). L'encensoir (réf. IM40006042), qui ne forme pas un ensemble homogène avec la navette, est en réalité une création des années 1798-1809.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1761
Lieu d'exécution Commune : Bayonne
Auteur(s) Auteur : Bécane Joseph,
Joseph Bécane (1717 - 1780)

Fils de Florent Bécane, orfèvre à Dax (lui-même neveu et apprenti de l'orfèvre toulousain Jean François Bécane) et de Jane Morphains ; frère de François Bécane, orfèvre à Dax. Joseph Bécane, né à Dax vers 1717, fut orfèvre à Bayonne, où il mourut le 20 mars 1780. Il épousa à Bayonne, par contrat du 9 août 1750, Magdeleine Gauget, fille de l'architecte Arnaud Gauget et de Marie Hiriart (source : Famille Bécane / Bécanne, document en ligne : http://www.famille-becane.fr/).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre

Base circulaire à ressaut ; coupe de plan ovale ; couvercle plat sur charnière, l'extrémité effilée et légèrement saillante de la moitié mobile formant poignée ; décor repoussé et ciselé au trait sur fond amati sur le couvercle, coupe lisse et dépourvue de tout décor.

Catégories orfèvrerie
Structures plan, circulaire, ovale
Matériaux argent, repoussé, ciselé au trait, ciselé au mat
Mesures h : 8.2
la : 15.2
pr : 8.5
Iconographies ornementation, cartouche, volute, palmette, ove
Précision représentations

Décor du couvercle repoussé et ciselé au trait sur fond amati : sur chacune des deux parties, un cartouche en forme de lyre, composé de deux volutes adossées encadrant une palmette asymétrique à cœur ovale (décor presque identique à celui du nœud de la croix de procession du même Joseph Bécane conservée dans l'église).

Inscriptions & marques poinçon de maître
poinçon de charge
lettre-date
Précision inscriptions

Poinçons sous la base. Poinçon de maître : lettres I B de part et d'autre d'un point, une couronne royale fermée en chef, un point ou grain en pointe. Poinçon de charge de Bayonne entre les années 1720 et la Révolution : lettres AB accolées sous une couronne royale fermée. Lettre-date : S couronné (Bayonne, 1761).

États conservations bon état

Rare exemple de la production d'orfèvrerie religieuse de Bayonne à la fin de l'Ancien Régime.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1979/12/14
Précisions sur la protection

Arrêté de classement : Angers, 1780.

Annexes

  • Extrait de la monographie paroissiale de Nerbis, par l'abbé Darricau, vers 1890

    "[...] Or, parmi les dépenses faites [sous le ministère du curé Antoine Toirac, en 1739-1741 et 1741-1743], je remarque l'achat fait par la confrérie [du Saint Sacrement] d'un encensoir en argent avec sa navette, et comme notre encensoir est en argent ainsi que la navette, et qu'ils datent d'avant la Révolution, je suis porté à croire que nous devons ces objets à Monsieur Toirac, curé, et aux autres confrères."

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des délibérations du conseil de fabrique (1877-1899).

    Archives paroissiales, Nerbis
  • Monographie paroissiale de Nerbis, par l'abbé Darricau, vers 1890.

    Archives départementales des Landes : 16 J 16 b
Bibliographie
  • HELFT Jacques. Le poinçon des provinces françaises. Paris : F. de Nobele, 1968.

    p. 69, n° 198-199

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe