Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulins de Saint-Vivien-de-Médoc

Dossier IA33007288 réalisé en 2012

Fiche

Aires d'études Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Dénominations moulin
Adresse Commune : Saint-Vivien-de-Médoc

Aucun moulin n'est conservé aujourd'hui.

Les cartes anciennes indiquent toutefois l'importance de ces moulins à vent aux 18e et 19e siècles. Si la carte de Masse (1706) n'en mentionne aucun, la carte de l'embouchure de la Garonne (1759) indique le moulin du Temple. On le retrouve sur la carte de Belleyme (1763-1764) sous le nom Le Moulinal. La carte indique par ailleurs les moulins de Caillaverds et de Poujau.

Le plan cadastral de 1833 signale cinq moulins : Le Moulinat (moulin du Temple), Caillahude, moulin du bourg, moulin de Garry et moulin de Seignadey ; le lieu-dit "Aux Moulins" est également indiqué.

Les augmentations-diminutions des matrices cadastrales mentionnent la destruction du moulin du Temple, appartenant à Jean Bernard, en 1875. Un moulin vapeur était également installé au cœur du bourg (parcelle F530) : il est construit par Auguste Paul en 1858 et fait l'objet d'une augmentation de construction en 1872.

Des vestiges, peut-être du moulin de Seignadey, ont été définitivement détruits en 2009 (voir témoignage en annexe).

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

Il ne reste aucune trace des moulins à vent de la commune de Saint-Vivien. Il s'agissait probablement de moulins-tours.

Décompte des œuvres repéré 5

Annexes

  • Témoignage de Gérard Thiébaut sur les vestiges des dépendances d'un moulin, 2012

    "Il s'agit des dépendances d'un moulin à vent depuis longtemps disparu. Malheureusement, aujourd'hui, le bâti en briquette qui contenait le tamis n'existe plus. et ce qui restait du toit du pigeonnier s'est effondré cet hiver. Il reste le gros puits en pierre".

    "Ces vielles pierres se trouvent rue de Lattre de Tassigny à St Vivien, au virage contre la voie ferrée, peu visibles (...). Les photos datent de 2009 et le bâtiment en briquettes existait toujours - il a été incendié (...). Récemment, le terrain a été loué pour des chevaux et la butte témoin de l'emplacement du moulin rasée au tractopelle".

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Steimer Claire