Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à eau du Boucheau

Dossier IA33005425 réalisé en 2014

Fiche

Précision dénomination maison
Parties constituantes non étudiées bief de dérivation
Dénominations moulin
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Le Pian-Médoc
Lieu-dit : la Prade de Boucheau
Adresse : 9148 rue Montesquieu
Cadastre : 1843 D 5 ; 2012 CK 4
Précisions

Le moulin fait l'objet d'une reconnaissance par des habitants du Pian en 1421, puis en 1532 pour 7/9. En 1575, il est détenu par M. de Signac, avocat à la cour de Bordeaux. Au début du 18e siècle, il appartient notamment au conseiller Charles Mathurin de Vincens. À sa vente en 1737, le moulin comprend une chambre attenante, une grange vers le midi, un parc au nord, un jardin ainsi que des terres labourables, le tout pour 300 livres. La famille Négreau l'acquiert puis le revend en 1790 à la famille Létu. Le cadastre de 1820 montre un bâtiment rectangulaire perpendiculaire au cours d'eau, dont l'emprise semble correspondre en partie au bâtiment actuel.

En 1827, un devis précise les maçonneries à faire à neuf : le mur qui sépare le chai, le cuvier et la chambre, ainsi que la cheminée et le carrelage. Les matrices cadastrales de 1843 mentionnent un parc, un jardin, une partie habitation et maison, ainsi qu'une grange en amont de la "jalle". Suite à un mandement de l’État, Louis Létu doit s'engager à réaliser des travaux de mise aux normes : en 1861, il est dit que "le déversoir et les vannes ont été correctement modifiées" ; ce système est toujours en place.

Le domaine du moulin fonctionne sur un système de polyactivité : alliant terres labourables, mares à sangsues (1855) et viticulture : après le rachat par la famille Pineau en 1889, 15 tonneaux sont produits sur le domaine selon l'édition du Cocks et Féret de 1898.

La construction actuelle a été remaniée au début du 20e siècle (murs de soubassement). Le moulin semble avoir conservé sa fonction jusqu'à la fin des années 1960.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1827, daté par source
1861, daté par source

Le moulin se situe sur la route allant de Bertranot à l'église ; sous ses vannes coule les eaux de la "Jalle de Ludon". C'est un grand bâtiment quadrangulaire perpendiculaire à la route. Une partie habitation se trouve au sud et possède huit travées sur la façade ouest, six côté est. La partie moulin est bâtie dans le prolongement du logis et opère un décrochement sur la façade ouest.

Le système lié à l'eau est encore en place : retenue, écluse et bief en amont ; seconde retenue, chute et déversoir autour du bâtiment.

L'étage en sous-bassement abrite les meules encore en activité.

Murs calcaire pierre de taille enduit
moellon
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, étage de soubassement
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
Techniques
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Historique des propriétaires d'après les archives privées du moulin.

    1575 : M. de Signac, avocat en la cour.

    8/10/1737 : vente par le seigneur Charles Mathurin de Vincens, baron de Copian, conseiller du roi, commissaire aux requêtes du parlement de Bordeaux (mort le 22/10/1764), du moulin de Boucheau à Sernin Jouanneau laboureur. Vente conditionnée par l’engagement de Pierre Négreau à racheter le tout un an plus tard en versant une rente "seconde" à Louis Marc Antoine de Lamourous gendre de M. de Vincens. Description : une chambre attenante au moulin, une grange vers le midi, un parc vers le nord, jardin, Brourtey et terres labourables vers le midi. Prix : 300 livres en argent, soit 50 écus de 6 livres, 8 boisseaux de blé seigle : rente annuelle et perpétuelle, le boisseau évalué à 4 livres et 6 sols.

    27/1/1749 : Pierre Négreau reçoit de sa mère Catherine Lasserre (veuve de Pierre Négreau) en contrat de mariage, le moulin de Boucheau, charge à lui de subvenir aux besoins de son frère Pierre Négreau (mort le 9/11/1752).

    28/9/1766 : partage des biens de feue Catherine Lasserre entre ses enfants: Pierre, Antoine, Guilham, Raymond, Thomaze.

    6/10/1767 : lettre de Louis-Marc-Antoine de Lamourous à Lalanne avocat qui lui recommande la femme de Pierre Négreau. La rente seconde a bien été versée directement par Pierre Négreau (clause du contrat de vente par M. de Vincens).

    11/6/1775 : assignation donnée à Pierre Négreau de la part de ses frères et sœur aux fins de licitation du moulin.

    22/2/1783 : Raymond et Thomaze Négreau,Catherine Labadie assignent Pierre Négreau à payer 200 livres aux requérants avant procès.

    29/10/1790 : mariage de Jean Baptiste Létu et de Marguerite Félicitée de Lamourous.

    5/9/1798 : Bertrand Négreau déclare les biens transmis par Pierre Négreau et devient propriétaire du moulin.

    1825 : Barthélémy Létu/Marie Négreau.

    1827 devis de maçonnerie à faire à neuf : mur qui sépare le chai, le cuvier, la chambre, 12 pieds 6 pouces de haut, cheminée et le carrelage.

    7/6/1846 : vente d’une partie du chemin communal à André Maignol curé et B. Létu.

    1872 : Louis Létu, Jeanne Négreau (Louis Létu hérite de son frère et paye les droits de succession le 9/1/1872.

    18?? : Pierre Ferdinand Létu et Marie Sens.

    1889 : donation du moulin à Marie Létu, Jacques Ernest Pineau.

    1908 : Jean Joseph Pineau/Marie Zénérie Hugues.

    1945 : Jeanne Marie- Thérèse Pineau, Paul Victor Magloire.

    4/4/1996 : Geneviève Jacques, Bernard Le Blanc.

    20/8/1999 : création de la SCI moulin de Boucheau.

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS Charles. Bordeaux, ses environs et ses vins, classés par ordre de mérite, reproduction intégrale de l'édition de 1850. Bordeaux : Ed. Féret et Fils, 1984.

    p. 196
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes Médoc-Estuaire - Grollimund Florian