Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument aux morts

Dossier IA33004718 inclus dans Village d'Arsac réalisé en 2013

Fiche

Précision dénomination monument aux morts communal
Dénominations monument aux morts
Aire d'étude et canton Sud Médoc Estuaire - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Arsac
Lieu-dit : Le Bourg
Adresse : Avenue de Ligondras
Cadastre : 2012 AB 670
Précisions

C'est le 16 juin 1921 que le conseil municipal d'Arsac décide d'ériger un monument aux morts au sud de l'église. Un traité de gré à gré est rapidement signé avec M. Labat, entrepreneur en maçonnerie à Saint-Médard-en-Jalles. Il propose un devis de 4700 fr. Une croix en métal devait initialement surmonter l'ensemble mais faute de moyens, elle se résumera à une simple applique. Le 26 mars 1922, le monument est inauguré, il est alors entouré de chaînes et accompagné d'un arbre de la Victoire (séquoia). Plus tard, on le dotera d'une grille et d'un petit portail. À la fin des années 2000, le monument est déplacé au nord de l'église.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1922, daté par source
Auteur(s) Auteur : Labat M., entrepreneur de maçonnerie, attribution par source

Le monument aux morts se situe entre l'église et l'actuelle mairie. C'est un obélisque au socle parallélépipédique. Trois plaques de marbre comblent la partie basse et célèbrent les morts des Première et Seconde Guerres Mondiales dont une de la Société de Gymnastique France "aux enfants d'Arsac morts pour la patrie 1914-1918". Une plaque est vierge. Deux palmes et une croix de guerre en métal sont apposées sur l'obélisque.

Murs calcaire pierre de taille
Couvrements
Couvertures
Techniques sculpture
fonderie
Représentations palme, croix de guerre
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Travaux consécutifs aux édifices communaux (1840-1937).

    Archives communales, Arsac
(c) Communauté de communes Médoc-Estuaire ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Grollimund Florian