Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie

Meuble de sacristie (commode-armoire)

Dossier IM40004868 réalisé en 2013

Fiche

Dénominations meuble de sacristie
Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
Adresse Commune : Garrey
Emplacement dans l'édifice sacristie

En dépit de ses moulurations dérivées du style Louis XV, ce meuble date probablement de l'extrême fin du XVIIIe siècle ou du début du siècle suivant.

Période(s) Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Lieu de provenance Édifice ou site : Aquitaine, 40, Saint-Vincent-de-Paul, ancienne église Saint-Pierre de Pouy

Le meuble dans son état originel comprenait : une commode-chasublier en saillie, sur plinthe, à deux battants juxtaposés dissimulant des tiroirs superposés, angles antérieurs en quart-de-rond et plateau à rive amincie ; une armoire à deux battants juxtaposés, cintrés à oreilles, et corniche d'assemblage ; entrées de serrures et fiches à vases en fer forgé. Les deux éléments sont aujourd'hui dissociés ; de l'armoire n'est conservée que la façade avec ses deux battants, plaqués au mur et simulant un placard au-dessus d'un chasublier moderne. Un meuble similaire est conservé à l'église de Goos dans le même canton.

Catégories menuiserie
Structures battant, 4, juxtaposé
Matériaux chêne, mouluré petit cadre, ciré
Mesures h : 97.0
la : 157.0
pr : 48.0
h : 214.0
la : 150.0
Iconographies ornementation, ostensoir, corps de moulure
Précision représentations

Moulures chantournées symétriques et asymétriques, de style Louis XV, sur tous les battants ; panneaux à volutes flanquant un ostensoir sculpté au centre de la traverse supérieure de l'armoire.

États conservations oeuvre mutilée
remaniement
Précision état de conservation

Le meuble a été démantelé à un date inconnue (avant 1991) : le chasublier, en mauvais état (panneaux latéraux fendus, traverses inférieures remplacées), est relégué dans un coin de la sacristie ; de l'armoire n'est conservée que la façade avec les deux battants et la corniche, plaquée au mur et simulant un placard.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe