Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Hôpital thermal (hôpital Saint-Eutrope)

Meuble de pharmacie

Dossier IM40004605 réalisé en 2012

Fiche

Dénominations meuble de pharmacie
Appellations style Louis XV
Aire d'étude et canton Dax sud
Adresse Commune : Dax
Adresse : 1 rue Labadie
Emplacement dans l'édifice apothicairerie

Ce meuble, contemporain de l'aménagement de l'hôpital sous la direction de la Sœur Marguerite Rutan dans les années 1780, était primitivement installé dans une petite pièce "en cul-de-sac" contigüe à la salle du conseil d'administration (J. Peyresblanques, p. 461). Lorsque cette première apothicairerie, devenue vétuste, fut abandonnée en 1965, ses lambris et le meuble lui-même furent déplacés dans la salle du conseil réaffectée en pharmacie. La forme originelle de l'armoire, en U, fut alors modifiée, le corps latéral gauche étant développé au droit du corps central (avec la commode), et l'étroite travée arrondie qui faisait le lien entre eux supprimée. Cette "restauration" occasionna peut-être aussi le remplacement de quelques panneaux trop dégradés.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle

Ce meuble d'angle, en merisier (?) et chêne cirés, originellement de plan en U, affecte aujourd'hui la forme d'un L (voir historique). La partie en retour d'équerre (contre le mur ouest) est reliée à la partie principale par une travée cintrée en plan. Le corps inférieur, en avancée, comporte des placards fermés par des battants (jumelés aux extrémités) et, au centre du mur sud, une commode saillante, de plan ondulant, à deux séries de quatre tiroirs superposés ; d'étroits panneaux moulurés flanquent battants et commode. Le plateau, au bord adouci par un bec-de-corbin, est en bois peint faux marbre vert et noir. Le corps supérieur est constitué de rayonnages à cinq niveaux ; la traverse supérieure présente une découpe chantournée ; la corniche droite s'incurve en un dais cintré au droit de la commode du corps inférieur. Les battants du corps inférieur sont moulurés à grand cadre, les panneaux aux extrémités du corps supérieur à petit cadre. Les fiches à vases des battants du corps inférieur sont en fer forgé, les poignées à boucle de la commode en laiton.

Catégories menuiserie
Structures battant, 6, juxtaposé tiroir, 8, superposé, juxtaposé
Matériaux chêne
merisier, mouluré grand cadre, mouluré petit cadre, chantourné, ciré, peint, faux marbre
Mesures h : 390.0
la : 700.0
h : 95.0
la : 475.5
la : 223.0
pr : 48.5
h : 95.0
la : 118.5
pr : 63.5
Iconographies ornementation, corps de moulure, feuille, cartouche rocaille
Précision représentations

Moulures chantournées symétriques sur tous les battants du corps inférieur ; agrafe rocaille au sommet du panneau dormant en quart-de-rond à l'extrémité du corps en retour d'équerre ; cartouche rocaille et volutes disposées en courbes et contre-courbes sur la traverse inférieure de la commode, feuilles d'acanthe aux angles, feuilles et de pistils sculptés aux extrémités des tiroirs ; traverse du corps supérieur à découpe chantournée.

États conservations changement de forme
remaniement
manque
repeint
Précision état de conservation

Le plan initial en U a été transformé en L par le développement du corps latéral gauche au droit du corps central et la suppression de la travée arrondie qui les reliait. Des panneaux ont sans doute été déplacés à la même occasion. Il manque actuellement deux des motifs décoratifs en laiton découpé qui garnissent les petits panneaux carrés entre les tiroirs de la commode. Le fond des rayonnages est repeint en vert.

Arrêté de protection : boiseries, lambris, placards, porte, meuble de pharmacie.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1975/07/21

Références documentaires

Périodiques
  • PEYRESBLANQUES Jean. "L'apothicairerie de l'hôpital de Dax et ses faïences". Bulletin de la Société de Borda, 356, 1974, 4e trimestre.

    p. 443-464
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe