Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maisons et fermes de la commune d’Échourgnac

Dossier IA24001194 réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Aires d'études Montpon-Ménestérol
Dénominations maison, ferme
Adresse Commune : Échourgnac

D'après la carte de Belleyme, l'habitat est en place dès la seconde moitié du 18e siècle. Très dispersé, son développement s'est fait autour de l'église et le long des axes de communication. Cet habitat prend la forme d'écarts et de fermes isolées vouées à la polyculture, dont parfois un peu de vigne ; il s'est implanté au cœur de la forêt de la Double dans des clairières de défrichement. La datation des édifices en pan de bois est malaisée. Certaines constructions ont probablement été bâties au 18e siècle, mais elles pourraient être antérieures. A Maisonneuve, une maison dont la structure est faite de bois porte la date de 1771, la grange du Parcot celle de 1841. Les édifices en brique seule, en pierre de taille ou en moellon, avec encadrement des baies en pierre de taille, ont principalement été construits entre 1850 et 1950.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle

21 maisons ou fermes ont été repérées dans le cadre de l'inventaire du patrimoine de la commune d’Échourgnac, dont cinq ont été étudiées (le manoir de Bernicot, une maison de maître du bourg, trois fermes aux lieux-dits Maisonneuve, Le Parcot et Plaisance). Les édifices inventoriés sont implantés dans le bourg (9), dans des hameaux (9) ou constituent des constructions isolées (3) qui témoignent de la dispersion de l'habitat, caractéristique du plateau de la Double (Baillarjoux, les Bouèges, l’Étang, le Fayot, les Gresses, Leynie, le Parcot, Pleine Serve).

La ferme au logis individuel et en rez-de-chaussée comprenant une grange-étable située à proximité, souvent en vis à vis, est le type le plus répandu. Les maisons à étage constituent un tiers des édifices recensés et se rencontrent principalement dans le bourg. Toutes possèdent un jardin ou une cour, la plupart bénéficie des deux.

Le moellon de calcaire et la brique, enduits dans la plupart des cas, sont les principaux matériaux de construction. Le pan de bois hourdé de torchis, ou de brique le plus souvent, concerne quelques édifices situés aux lieu-dits Baillarjoux, le Parcot, le Fayot, Maison Neuve, les Gresses, l’Étang.

Hormis sur les croupes, la tuile plate se rencontre sur les toits très pentus des fermes en pan de bois. Les autres édifices sont couverts en tuile creuse. La tuile mécanique couvre essentiellement les constructions de l'entre-deux guerres.

Typologies maison individuelle, maison de maître, maison-pavillon de type villa, ferme au logis individuel, ferme-bloc massée, ferme-bloc allongée, ferme dissociée linéaire
Toits tuile creuse, tuile mécanique, tuile plate, ardoise
Murs brique
enduit
moellon
pan de bois
pierre de taille
Décompte des œuvres bâti INSEE 207
repérées 21
étudiées 5

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte de Cassini, feuille n° 70, levée et publiée à partir de 1756, ech. 1/86 400.

  • Carte de Belleyme, planche n°14, 1762-1783.

  • A.D. Dordogne. Plan cadastral napoléonien d'Échourgnac. Dessin et encre sur papier, 1846 (3 P 3 1750 - 3 P 3 1775).

  • IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735. 2e éd., Paris, IGN, cop. 1981.

Bibliographie
  • AUDRERIE Dominique, DU CHAZAUD Emmanuel, BÉLINGARD Jean-Marie et al. Le Périgord des chartreuses. Périgueux : Pilote 24, 2000.

    p. 307-308.
  • AUDRERIE Dominique (Directeur de publication). Vieilles demeures en Périgord. 7 : découverte. PLB éditeur, 1992 (Collection Centaurée).

    p. 61-68.
  • BROUSSAUD-LE STRAT Florence. La Double : un pays en Périgord. Périgueux : Fanlac, 2006.

  • MARACHE Corinne. Les métamorphoses du rural : l'exemple de la Double en Périgord (1830-1939). Paris : éditions du CTHS, 2006.

    p. 25-212.

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Dordogne - Marabout Vincent - Pagazani Xavier - Provost Marion