Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA33008504 inclus dans Village de Saint-Seurin réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées boutique
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Lesparre
Adresse Commune : Saint-Seurin-de-Cadourne
Adresse : rue du Général de Gaulle , rue Georges Mandel
Cadastre : 1831 A2 771 ; 2014 A 771

Un bâtiment figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1831.

Les augmentations et diminutions du cadastre indiquent une augmentation de construction sur cette parcelle en 1855.

Des cartes postales du début du 20e siècle représentent le bâtiment, à l'angle de la rue du Commerce, qui abritait une boutique en rez-de-chaussée. L'une d'elles désigne le bâtiment sous le nom de Domaine du Pavillon : des barriques de vin sont chargées sur une charrette stationnant devant la vitrine.

Dans l'édition de 1898 de l'ouvrage de Cocks et Féret, le Domaine du Pavillon est mentionné, appartenant à J. H. Bouey et produisant 20 tonneaux ; il figure encore dans l'édition de 1922. C'est probablement à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle que la maison est reconstruite avec cette façade en pierre soignée et cette toiture brisée en ardoise.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle

La maison est située à l'angle de deux rues et présente une façade à pan coupé au décor soigné.

Elle complète une maison construite sur la même parcelle, qu'elle domine avec son étage de comble éclairé d'une lucarne à fronton cintré et volutes. Au rez-de-chaussée, la pierre de taille est traitée en bossage ; la porte principale présente une plate-bande ornée d'un cuir découpé, avec médaillon et guirlande. A l'étage, une porte-fenêtre au chambranle mouluré à crossettes avec agrafe sculptée ouvre sur un balcon soutenu par deux consoles sculptées de motifs végétaux et qui était doté d'un garde-corps métallique disparu.

Les façades latérales sont percées au rez-de-chaussée de vitrines à encadrements en bois ; à l'étage, une fenêtre au chambranle mouluré à crossettes ornées de consoles à glyphes et gouttes présente un appui saillant à modillons sculptés.

Les façades sont animées de pilastres à bossage, d'un bandeau médian mouluré et d'une corniche à modillons et denticules.

Murs calcaire pierre de taille bossage
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble
Couvertures toit brisé en pavillon
Typologies AB2
Techniques sculpture
Représentations denticule, rosette, rosace, cuir découpé, feuille, volute, guirlande, perle, dent de scie
Précision représentations

Le cuir découpé est orné d'une guirlande et d'un médaillon perlé. L'agrafe surmontant la baie de l'étage (travée centrale) est ornée de glyphes, perles et dents de scie.

Estuaire

TRAVEE 3
FORBAIE plate-bande (porte) ; plate-bande (fenêtre) ; crossettes (fenêtre) ; agrafe ornée (porte) ; agrafe ornée (porte-fenêtre)
POSRUE en alignement
POSPARC sur rue ; parcelle d'angle
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    p. 234
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Riberolle Jennifer