Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA33009981 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiées mur de clôture, portail, jardin, puits, remise
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
Adresse Commune : Blaye
Lieu-dit : le Monteil est
Adresse : 1 rue du Monteil
Cadastre : 2018 AP 273

Le plan cadastral de 1832 montre à cet emplacement une vaste parcelle de vignes, appartenant à cette époque au dénommé Dufraine, domicilié au Mussi (?) et propriétaire de divers biens sur la colline du Monteil - dont un moulin à vent. Plusieurs constructions nouvelles sont mentionnées dans le registre des augmentations et diminutions de la matrice pour cette parcelle dans les années 1870, pour différents propriétaires ; cette maison pourrait notamment correspondre à celle édifiée en 1878, au nom de Pierre Colivot.

La façade est comparable à celle d'une maison située en ville ; les deux chantiers doivent être attribué au même maître d’œuvre, probablement l'architecte blayais Aurélien Nadaud.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Nadaud Aurélien,
Aurélien Nadaud (1833/10/26 - 1899/09/17)

Fils de Pierre Nadaud, procureur du roi près le tribunal de première instance de Blaye, et de Ninette Mourgon (COTTON DE BENNETOT A., Dictionnaire des rues de Blaye, p. 50 note 1) et père de Lucien Nadaud, également architecte à Blaye.

AD Gironde. 2 O 3172 : Blaye, 7 rue du Monteil (1885-1886).

Autre orthographe rencontrée : Nadeau.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par analyse stylistique

Le maison, avec des dépendances à l'arrière, est implantée en milieu de parcelle. Le jardin doté d'un puits est délimité par un mur de clôture, dont une partie avec grille métallique et portail entre des piliers en pierre. Le corps de logis est en rez-de-chaussée surélevé sur une cave semi-enterrée ; un escalier extérieur donne accès à une étroite terrasse précédant l'entrée. La façade régulère est composée de 5 percements avec porte centrale ; le traitement des chaînes et des encadrements en pierre de taille dessine une trame serrée, produisant un effet décoratif par contraste avec l'enduit ocre-orangé des compartiments. La corniche est à denticules.

Les dépendances, organisées sur une cour à l'arrière, sont formées d'un bâtiment en rez-de-chaussée adossé à l'élévation nord du corps de logis, d'une aile en retour également en rez-de-chaussée et d'un troisième bâtiment à étage en retour, dans l'axe de l'allée, probablement une remise.

Murs enduit
Toit tuile creuse
Étages étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrice cadastrale et états de sections, 1834-1973.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 58/8-18
  • Matrice cadastrale, registre des augmentations et diminutions, 1836-fin du 19e siècle.

    Archives municipales, Blaye : non coté.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Beschi Alain