Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA24003092 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Monpazier (commune) - Monpazier
Adresse Commune : Monpazier
Adresse : 32 rue Saint-Jacques
Cadastre : 1845 SU 442 ; 1986 AC 344

L'analyse des maçonnerie et des équipements conservés permet de distinguer trois campagnes de construction successives.

Le premier état remonte manifestement au 14e siècle : le placard ou évier en plein-cintre, les petites niches, la baie condamnée qui pourrait être une ancienne porte de latrines témoignent encore partiellement du programme résidentiel déployé. Les corbeaux de pierre qui soutiennent le plancher du premier étage pourraient être contemporains de ces aménagements. A l'est, côté "carreyrou", deux petits jours à encadrement chanfreiné illustrent la structuration si souvent adoptée au Moyen Âge des fonds de parcelle dotés d'un espace de stockage (une porte centrale flanquée de jours). A l'étage, la large baie centrale, sans doute une ancienne croisée, date probablement du 15e siècle.

Des modifications sont apportées au 18e siècle, que traduisent encore les fenêtres segmentaires de l'étage de la façade ouest. Au 20e siècle, les seuls travaux notables concernent la modification du rez-de-chaussée de cette même façade, dont les grandes ouvertures servent la vocation commerciale.

Période(s) Principale : 14e siècle, 15e siècle , (?)
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

La maison fait partie du "moulon" qui jouxte la place des Cornières au nord, et est délimité par les rues Notre-Dame, Saint-Jacques et Transversale ; elle est tournée vers la rue Saint-Jacques, occupe la totalité de la parcelle et ne dispose donc ni d'un jardin, ni d'une cour intérieure. Elle totalise trois nivaux : rez-de-chaussée, premier étage carré et comble à surcroît.

Les baies à arcs segmentaires de la façade tournée vers la rue Saint-Jacques sont décentrées par rapport à la façade. Il est probable qu'une composition en travées ait été perturbée par les modifications du 20e siècle.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans croupe
Statut de la propriété propriété d'une personne privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Monpazier - Quost Baptiste