Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA24003060 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Monpazier (commune) - Monpazier
Adresse Commune : Monpazier
Adresse : 3 rue Saint-Jacques
Cadastre : 1845 SU 529 ; 1986 AC 145

Sur l'agrafe de la porte principale, tournée vers la rue Saint-Jacques, est inscrite la date "1822" ; l'ensemble de l'élévation est témoigne de cette campagne de construction, qui produit une façade en travées aux baies rectangulaires très simples. Au sud, l'ouverture du premier étage suggère qu'une partie du bâtiment avait initialement une fonction utilitaire. Rien n'indique que la parcelle ait pu être lotie antérieurement, même si le plan en L de l'édifice pourrait correspondre à la réunion de deux bâtiments initialement distincts. La maison a fait l'objet de restaurations et d'extensions (notamment à l'ouest, sous forme de vérandas) dans les années 1960.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates 1822, porte la date

Le bâtiment fait partie du "moulon" qui jouxte le foirail sud et est délimité par les rues Saint-Jacques et Saint-Pierre. Il présente un plan en L. L'élévation ouest, tournée vers la rue Saint-Jacques, est assez homogène : les baies (des fenêtres rectangulaires en calcaire jaune, couverte d'une plate-bande de trois claveaux ; de simples jours pour le comble) sont organisées en travées. L'encadrement de la porte est souligné d'un large tore, seulement interrompu par la clef de la plate-bande. La partie sud déroge quelque peu à cette composition : des baies du rez-de-chaussée ont été modifiées et une baie basse, associée à une fonction utilitaire, est percée à l'étage.

L'élévation ouest, côté jardin, ne présente aucune trace particulière ; l'enduit qui couvre l'essentiel des parements ne permet pas de préciser si l'édifice correspond à la réunion de deux maisons initialement séparées dans l'axe du mur gouttereau de l'aile sud.

L'intérieur, très remanié, conserve des cloisons en pan-de-bois et torchis dans la pièce sud du rez-de-chaussée et un escalier en équerre très simple dans le vestibule.

Murs calcaire moellon enduit
torchis pan de bois
Toit tuile creuse
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en équerre, en charpente
Statut de la propriété propriété d'une personne privée
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Monpazier - Quost Baptiste