Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA40001915 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Saint-Sever
Adresse Commune : Saint-Sever
Adresse : 9 rue de la Guillerie
Cadastre : 1809 K Parcelle non numérotée ; 1844 S 215 ; 2015 AS 132

La demeure est située dans le quartier de la Guillerie, ancien faubourg artisanal de la ville. Ce quartier connaît une mutation socio-économique dès la fin du 18e siècle : des familles bourgeoises s'y implantent, profitant à proximité du cœur de ville de parcelles amples permettant l'aménagement de jardins d'agrément.

Une grange dans le jardin arrière, long bâtiment accolé à la maison, paraît datable pour partie du milieu du 18e siècle, d'après quelques-unes de ses ouvertures en arc segmentaire. La maison est, quant à elle, déjà figurée sur les plans cadastraux de 1809 et 1844, séparée de la parcelle voisine par une "androne". Selon un témoignage oral, elle appartiendrait alors à Pierre Hontang, notable issu d'une vieille famille saint-severine, ce que semble confirmer les initiales figurant sur les grilles des vantaux de la porte d'entrée.

Selon le registre des augmentations et des diminutions de la matrice cadastrale, les propriétaires achètent entre 1850 et 1852 l'ensemble des parcelles situées à l'arrière de la demeure pour aménager un parc.

Il semblerait que la maison soit reprise dans la seconde moitié du 19e siècle : le décor de la rampe d'escalier, ainsi que son matériau, se retrouvent dans d'autres maisons construites ou remaniées à cette période.

Sur le plan d'alignement levé par l'architecte Fauthoux en 1874, l'"androne" est toujours visible. L'intégration de la bâtisse attenante et la reprise de sa façade sur rue paraissent se situer dans le 4e quart du 19e siècle. L'ancienne grange dans le jardin est agrandie à cette même période, comme l'indiquent les matériaux et la forme des ouvertures.

La salle à manger, à l'arrière de la maison, est pourvue d'un parquet de l'entreprise Guérive, posé au début du 20e siècle.

Période(s) Secondaire : milieu 18e siècle
Secondaire : milieu 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates

La demeure est composée de deux corps de bâtiments.

Le bâtiment principal d'habitation donne sur la rue de la Guillerie, avec un parc arboré à l'arrière. Il est pourvu d'un étage carré et d'une façade de sept travées. C'est une des demeures les plus amples repérées dans la ville. Le soubassement, les bandeaux intermédiaires, l'encadrement des ouvertures, les chaînes d'angle et la corniche sont en pierre de taille. Le reste de la façade est enduit. Les élévations latérales, non enduites, montrent une construction en matériaux mêlés.

Le rez-de-chaussée est percé sur la façade principale par une porte piétonne encadrée de pilastres et surmontée d'un larmier. Précédée par deux marches de pierre, elle ouvre sur un vestibule traversant qui permet de rejoindre le jardin à l'arrière. Il dessert deux pièces de part et d'autre. La cage d'escalier ouvre dans ce vestibule, perpendiculaire. A l'exception de la marche de départ en pierre, les volées de l'escalier sont en charpente. La rampe est composée de fins barreaux en fonte.

Le second bâtiment, accolé à l'arrière de la maison, est constitué de la grange qui longe le jardin. Elle est divisée en deux parties. Celle adossée à la maison servait de lieu de stockage. Son rez-de-chaussée est percée de fenêtres et d'une porte en arc segmentaire, les fenêtres du premier étage sont rectangulaires. La seconde partie, dans le prolongement de la précédente, pourvue de baies semi-circulaires, correspondait sans doute à une écurie. L'utilisation de la brique pour les encadrements se devine sous l'enduit.

Murs calcaire pierre de taille
appareil mixte enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
Typologies 4B
Techniques fonderie
Représentations ornement végétal, volute, tête d'homme, monogramme
Précision représentations

Les grilles en fonte des vantaux de la porte d'entrée sont décorées de volutes végétales dans lesquelles se tiennent deux portraits en médaillon d'un homme barbu de profil, ainsi que les initiales P et H.

La maison est intéressante de part son ampleur et son développement sur la parcelle.

Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registre des augmentations et des diminutions des propriétés bâties, 1811-1911.

    Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 51
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1809.

    Section K Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 1
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Sever, 1844.

    Section S Archives municipales, Saint-Sever : 1 G 2
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Saint-Sever - Ferey Marie