Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA24004109 inclus dans Écart du Port d'Aubas réalisé en 2013

Fiche

Précision dénomination du Port d'Aubas
Parties constituantes non étudiées grange, étable, cellier, four à pain
Dénominations ferme, maison
Aire d'étude et canton Vallée de la Vézère - Montignac
Adresse Commune : Aubas
Lieu-dit : Port d'Aubas
Cadastre : 1813 A3 1203 et 1205 ; 2013 AA 24 et 26
Précisions

Le petit appareil à la base des murs des dépendances (grange-étable et fournil) suggère une datation haute du corps de ferme, du Moyen âge, bien que rien ne l'atteste par ailleurs. C'est sur cette base ancienne que reposent les bâtiments actuels qui peuvent remonter au XVIIIe siècle. Une fenêtre (murée) à linteau en arc segmentaire dans le mur gouttereau oriental du corps de logis remonte à ce siècle. Les autres fenêtres de ce corps, à cadre rectangulaire et feuillure pour des volets extérieurs, indiquent qu'une importante campagne de remaniements l'a modifié au siècle suivant. En 1813 (plan cadastral ancien), les bâtiments de la ferme avaient la même emprise au sol, excepté la grange-étable (le n° 1060 du cadastre ancien) qui se prolongeait beaucoup plus vers l'est. Le fournil, visible sur le cadastre ancien, est aujourd'hui en ruine.

Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle

La ferme est au nord-ouest du hameau du Port d'Aubas, et constitue la partie la plus importante du bâti groupé qui forme l'écart du hameau sur le coteau de la colline. Placé perpendiculairement à la pente, le corps de logis de la ferme, de plan rectangulaire très allongé et haut de seulement un rez-de-chaussée, se compose en réalité de deux maisons adossées au même alignement. Son mur gouttereau ouest s'ouvre sur une petite cour dégagée grâce à un important mur de soutènement qui contrebute les terres du coteau. repose sur un étage de soubassement rattrapant le dénivelé du coteau ; il est bordé directement par la route qui descend au port d'Aubas. Les murs du corps de logis sont en moellon (autrefois enduit), seules les parties vives (cadres des portes et des fenêtres, chaînes d'angle) étant nues. Il est couvert de tuiles mécaniques.

Murs calcaire moellon
Toit tuile mécanique
Couvrements
Couvertures toit à longs pans

Nous n'avons pas pu visiter l'intérieur des principaux bâtiments.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral ancien de la commune d'Aubas, 1813.

    Section A, dite de Lescura (3ème feuille) Archives départementales de la Dordogne : 3 P 30186 à 30197
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Dordogne - Pagazani Xavier