Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison

Dossier IA33006302 réalisé en 2011

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
    • puits
    • chai
    • cuvage
    • logement
    • abreuvoir
Précision dénomination château viticole
Appellations château viticole
Parties constituantes non étudiées cour, puits, chai, cuvage, logement, abreuvoir
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Saint-Ciers-sur-Gironde
Adresse Commune : Anglade
Lieu-dit : Vrillant
Cadastre : 1828 C3 3709, 3710 ; 2010 C9 3454, 3605

Le chai, avec ses ouvertures en arc plein-cintre et ses baies délardées du surcroît, est datable du 18e siècle. L'ensemble des bâtiments sont visibles sur le plan cadastral de 1828, organisés sur une cour. Ils appartiennent à cette époque à la famille Dupont. Selon la matrice, la maison au nord (parcelle 3709) est détruite en 1867 et reconstruite l'année suivante au nom d'Euphrosine Dupont ; la maison à l'ouest (parcelle 3710), est démolie en 1875 et reconstruite en 1876, toujours au nom de Dupont.

Selon l'édition de 1874 de l'ouvrage Bordeaux et ses vins de Cocks et Féret, le domaine, qui produit à cette époque une quinzaine de tonneaux en cru artisan, est effectivement mentionné en possession d'Euphrosine Dupont. Cette dernière est toujours signalée à la tête du cru à la fin du 19e siècle, pour une production s'élevant de 30 tonneaux en 1893 à 45 tonneaux en 1898, d'après les éditions successives du Cocks et Féret.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Les bâtiments sont organisés autour d'une cour. A l´est, le logis principal à étage est rythmé par quatre travées. Au nord, en retour d´équerre, se trouve un bâtiment abritant, de gauche à droite, des dépendances dont une grange et très certainement le logis des domestiques. De l´autre côté de la cour, au sud, le bâtiment viticole avec comble à surcroît est bâti en moellons avec les ouvertures en pierre de taille. Sa façade principale organisée selon trois travées est percée d´une porte cintrée flanquée de baies de décharges. Un appentis dans le prolongement à l´ouest abrite une remise. La cour est équipée d'une pompe à eau et d'un ancien abreuvoir. Un puits et un second abreuvoir se trouvent à l´est de l´ensemble des bâtiments.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
appentis

Estuaire

TRAVEE 0
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrice cadastrale : augmentations et diminutions, 1851-1881.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 073
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

    P. 437.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

    P. 589.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    P. 635.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer - Beschi Alain