Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Tartarrive-Gnarrocq

Dossier IA64002946 inclus dans Village de La Bastide-Clairence réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison Gnarrocq, Maison Tartarrive
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Adresse : Rue Notre-Dame
Cadastre : 1835 A 498 ; 2016 A 389

Cette maison est citée dès 1590 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Son architecture est datable de la fin du 16e siècle ou du 17e siècle par la mise en œuvre des pans de bois, même si d'importants remaniements ont été effectués depuis. L'interruption des maçonneries de la partie supérieure des têtes de mur signale notamment que le pignon réunissant les deux maisons mitoyennes était plus bas, témoignant d'un rehaussement de la façade. Ce chantier correspond vraisemblablement à une époque ou cette maison et la Maison Gnarrocq, mitoyenne, appartenaient à un même propriétaire.

Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835 selon une emprise similaire à l'actuelle. Dans la matrice, en 1841, elle est la propriété de Jean Sastrade, chirurgien à Bayonne.

D'importants remaniements ont été effectués dans les années 1960, avec la reprise de l'élévation est et la création d'ouvertures en béton.

Période(s) Principale : 4e quart 16e siècle, 17e siècle , (?)
Secondaire : 3e quart 20e siècle

Cette maison est située dans la partie ouest de la rue Notre-Dame. Elle est mitoyenne au nord avec la Maison Gnarrocq, avec laquelle elle partage la même toiture.

Son élévation principale à l'est, sous pignon, présente deux travées divisées trois niveaux. Le premier niveau est percé dans la travée de gauche, par une large ouverture en béton consistant en une porte de garage. Elle est jouxtée à droite d'une fenêtre.

Le deuxième niveau en encorbellement est marqué par les ressauts à trois quart-de-rond des têtes de murs, dans lesquels est ancrée la sablière ornée d'une frise d'accolades. Le pan de bois est simple, ouvert par deux fenêtres à chambranle en bois, encadrant une ancienne croisée murée. Une sablière marque la division avec le niveau de surcroît, éclairé par une petite baie.

Murs grès moellon enduit
bois pan de bois
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
États conservations remanié
Techniques
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.