Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Sallaberry

Dossier IA64002901 inclus dans Village de La Bastide-Clairence réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison Sallaberry, Maison Malgor Labastere, Maison Etxeterra
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Adresse : Rue Saint-Jean
Cadastre : 1835 A 433 ; 2016 A 344

Le nom de cette maison est cité dès 1542 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Son architecture est effectivement datable de cette époque, avec un usage du pan de bois en façade.

La maison initiale semble avoir été étendue vers le sud, avec l'adjonction d'une demi-parcelle, comme en témoigne la disposition initiale de la panne de l'ancien pan sud de la toiture, visible en façade. Une différence dans le style d'ornementation sur les sablières formant l'encorbellement est également un signe de ces deux phases de construction.

Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835 selon une emprise similaire à l'actuelle.

Quelques remaniements ont été effectués, au rez-de-chaussée de la façade sur rue, avec l'aménagement d'une porte de garage ainsi que d'une fenêtre de la travée de gauche, ces deux ouvertures étant en béton.

Période(s) Principale : 16e siècle
Secondaire : 17e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle

Ancienne maison de plan massé, sa façade est asymétrique avec le pan sud de la toiture plus court que le pan nord. Elle partage son androne au nord avec la Maison Menauton.

Son élévation principale, à l'est sous pignon, est composée de trois travées, et trois niveaux. Le premier niveau est ouvert par une porte centrale à encadrement en pierre de Bidache à linteau en arc segmentaire. Elle est jouxtée à gauche d'une ouverture en béton, et à droite, d'une large porte à double vantaux, en béton également.

Le deuxième niveau en encorbellement est souligné par une sablière sculptée d'une frise d'accolades intercalées avec des rosaces, un corbeau à deux quart-de-rond marque une séparation avec la travée de gauche qui présente une sablière simplement moulurée. Ce niveau est percé par trois ouvertures plus ou moins alignées à encadrements en bois. Le troisième niveau, est ouvert par deux petites fenêtres donnant sur les combles, l'asymétrie est fortement marquée par une ancienne panne laissée visible dans les pans de bois, ainsi que par la toiture aux pans inégaux.

A l'intérieur, une pièce à vivre occupe la partie ouest du rez-de-chaussée, et une deuxième, la partie est du premier étage, avec d'imposants corbeaux de cheminées. Dans les combles, une différence de niveaux avec la partie sud, plus basse, confirme une extension postérieure à la construction de la maison.

Le petit jardin ou "casalot" donne sur l'arrière de la Villa Victor, rue Notre-Dame.

Murs grès moellon enduit
bois pan de bois
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
États conservations remanié
Techniques sculpture
Représentations ornement géométrique, rosace
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.