Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, puis remise

Dossier IA24003005 réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations remise
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Monpazier (commune) - Monpazier
Adresse Commune : Monpazier
Adresse : 37 rue Notre-Dame
Cadastre : 1845 SU 445 ; 1986 AC 328

L'édifice conserve côté "carreyrou" deux petits jours d'éclairage médiévaux ainsi que le fantôme d'une porte en plein-cintre ; à l'est, l'amorce d'un arc est encore visible près de l'angle sud. Ces indices situent la construction du bâtiment à la limite des 13e et 14e siècles. Aucun vestige ne précise davantage l'occupation de cette parcelle au Moyen Âge. Dès le 19e siècle, l'édifice semble être une dépendance de la maison voisine (n°35) et communique avec la maison du Chapitre (n°39) qu'elle jouxte.

Période(s) Principale : limite 13e siècle 14e siècle
Secondaire : 19e siècle

Les vestiges de la maison médiévale subsistent dans le mur ouest, percé de petits jours d'éclairage (en partie remaniés) et d'une ancienne porte en tiers point murée, et à l'est où se devine la naissance d'une arcade près de l'angle sud. La maçonnerie, côté "carreyrou", traduit l'ampleur de la reconstruction dont l'édifice a fait l'objet : toute la partie haute a été refaite et l'androne, qui séparait le bâtiment de la "maison du chapitre" voisine, a été totalement absorbée. Cette reconstruction a laissé à l'édifice un visage peu homogène : ses deux tiers postérieurs, partiellement ouverts sur la cour qui le jouxte au sud, présentent un rez-de-chaussée couvert d'un toit en appentis prolongeant celui de la maison voisine ; ce toit recouvre aujourd'hui ce qui semble être une ancienne cour intérieure placée au centre de l'édifice. Son tiers antérieur, tourné vers la rue Notre-Dame, présente au rez-de-chaussée une grande porte de remise mais dispose également d'un étage. Ce dernier, du fait de l'absorption de l'androne, donne à voir directement le mur gouttereau de la maison du chapitre qui conserve une pierre d'évacuation d'évier et un coffre de latrines à conduit en léger encorbellement.

Murs calcaire moellon
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
appentis
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Périodiques
  • GARRIGOU-GRANDCHAMP Pierre. "L'architecture domestique des bastides périgourdines". Congrès archéologique de France, 1998.

    p. 47-71
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de Monpazier - Quost Baptiste