Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Menauton-Nini

Dossier IA64002902 inclus dans Village de La Bastide-Clairence réalisé en 2018

Fiche

Appellations Maison Menauton, Maison Nini, Maison Etchegorry, Maison Etchegorry de dessous
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Adresse : Rue Saint-Jean
Cadastre : 1835 A 426 Divisée en deux parcelles. ; 1835 A 427 ; 2016 A 351 Divisée en deux parcelles. ; 2016 A 352

Cette maison est constituée de deux parties portant un nom distinct. L'ancien nom la partie sud, "Etchegorry", "maison rouge" en basque, est cité dès 1523 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Son architecture est effectivement datable de cette époque, avec un usage du pan de bois en façade. La maison initiale semble avoir été étendue vers le nord, avec l'adjonction de la parcelle voisine, réunie sous la même toiture. Le nom de la partie nord, "Nini", est cité en 1671 dans un acte notarié.

Ces deux parcelles sont représentées sur le plan cadastral de 1835 selon une emprise similaire à l'actuelle, mais sont déjà distinguées.

D'importants remaniement ont été effectués sur la partie "Nini", avec une travée entièrement reprise en béton. La partie "Menauton" présente quand à elle une seule ouverture en béton, jouxtant la porte.

Période(s) Principale : 16e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle

Maison de plan massé, elle partage son androne au sud avec la Maison Sallaberry, tandis qu'elle est longée au nord par le jardin ou "casalot" de la Maison David-Lafourcade.

Son élévation principale à l'est sous pignon, côté rue, est asymétrique, avec le pan sud de la toiture deux fois plus court que le pan nord. Elle est composée de trois travées, et de trois niveaux. Le rez-de-chaussée est ouvert par une porte percée dans la travée de gauche, avec encadrement en pierre en arc plein-cintre. Elle est jouxtée à droite d'une ouverture en béton à côté de laquelle est percé un oculus. La partie nord, légèrement plus basse suivant le dénivelé de la rue, est ouverte par une porte et une fenêtre à encadrement de bois.

L'étage en encorbellement accuse un décrochement lié au dénivelé de la rue. Il est souligné à gauche par une sablière moulurée, tandis qu'au nord, elle est lisse. Deux épais corbeaux à cinq quart-de-rond au sud, et quatre au centre encadrent la partie sud, tandis qu'à gauche le mur de refend présente un corbeau en béton à trois quart-de-rond. Ce niveau est percé par trois ouvertures à encadrements en bois. La partie sud est à pans de bois, en croix-de-Saint-André.

La partie nord, enduite au ciment, présente une plaque gravée d'une inscription en arabe signifiant "Martin".

Au sud, le pignon forme un troisième niveau de combles à surcroit à pans de bois, percé par une fenêtre jumelée.

Le petit jardin ou "casalot" donne sur l'arrière de la Maison Lombard, rue Notre-Dame.

Murs grès moellon enduit
bois pan de bois
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.