Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Médecin

Dossier IA64002924 inclus dans Village de La Bastide-Clairence réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison Médecin, Maison Cassou, Maison Jean de Cassou, Maison Lusclade
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Adresse : Rue Notre-Dame
Cadastre : 1835 A 447 ; 2016 A 940, 941

Cette maison, anciennement connue sous le nom de "Jean de Cassou", est citée dès 1528 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Elle paraît datable de ce siècle ou du début du 17e siècle par la mise en œuvre des pans de bois.

A partir de 1781, elle devient la propriété de la famille Lafourcade, médecins père et fils, ce qui lui vaut son appellation actuelle.

Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835 selon une emprise bien plus importante que l'actuelle, puisqu'elle occupait alors toute la largeur de l’îlot. Dans la matrice, sa propriétaire est Gracieuse Gazats, qui possédait également la Maison Barrandegui au quartier Pessarou.

Toute la partie postérieure a probablement été amputée au cours du 20e siècle ; il reste aujourd'hui moins d'un tiers de la parcelle initiale.

Elle a été réaménagée dans les années 1990, avec la création de différents logements.

Période(s) Principale : 16e siècle, 1er quart 17e siècle , (?)

Cette maison de la partie sud du village partage son androne avec la Maison Marouche au sud, et au nord avec la Maison Chapeloun.

Son élévation principale à l'est, sous pignon, présente deux travées et trois niveaux. La façade est encadrée par deux têtes de mur en calcaire. Le rez-de-chaussée maçonné ouvre à gauche par une porte à encadrement en pierre et à double vantaux de bois renforcés de plusieurs rangées de clous ; le seuil est précédé sur la rue de dalles en calcaire. Une fenêtre à deux baies jumelées en pierre est percée à sa droite.

Les deuxième et troisième niveaux sont à pans de bois en encorbellement, composés de croix-de-Saint-André. Les sablières moulurée sont ancrées dans les murs latéraux par des corbeaux à deux quart-de-rond. L'étage est percé de deux grandes fenêtres alignées, le surcroît est ouvert par deux petites fenêtres plus larges que hautes.

Murs grès moellon enduit
bois pan de bois
calcaire moyen appareil
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, étage en surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
États conservations remanié
Techniques
Statut de la propriété propriété d'un établissement public départemental

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.