Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Latxague

Dossier IA64002920 inclus dans Village de La Bastide-Clairence réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison Latxague
Destinations magasin de commerce
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Adresse : Rue Notre-Dame
Cadastre : 1835 A 445 ; 2016 A 429

La Maison Latxague est citée dès 1496 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. A l'époque, elle était réunie à la maison mitoyenne au nord. Cette maison appartenait et était occupée par la famille Lambert, famille de notables bastidots, occupant les plus hautes fonctions (procureurs, lieutenants de bailli, notaires). Le bâti ne semble pas antérieurs au 16e ou 17e siècle, avec des remaniements aux 18e et 19e siècles, perceptibles notamment sur l'élévation ouest.

Elle est achetée par la commune avec la Maison Chastrot en 1822, afin d'y installer un presbytère. Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835 avec une emprise similaire à l'actuelle. Dans la matrice, elle est indiquée en possession du chocolatier Sauveur Gazats.

Dans les années 1920, un magasin de confiserie appelé "Chez Gigi" s'y installe ; des friandises y sont vendues, mais également de la lingerie et des foulards, jusque dans les années 1950.

D'importants remaniements ont été effectués dans les années 1980, avec la reprise de l'élévation est et du mur gouttereau sud, et la création d'ouvertures en béton.

Période(s) Principale : 16e siècle, 17e siècle
Secondaire : 18e siècle
Secondaire : 19e siècle

Cette maison située au sud du village, mitoyenne au nord avec l'ancien presbytère, est longée par une venelle du côté sud.

Son élévation principale à l'est présente deux travées divisées trois niveaux. Le rez-de-chaussée est percé par deux fenêtres en béton. Le deuxième niveau en encorbellement est ancré dans les têtes de murs par deux corbeaux à trois quart-de-rond. Il est composé de pans de bois simples, et ouvert par deux fenêtres à encadrement en bois. Une sablière marque la division avec le second étage, éclairé de deux fenêtres du même type que celle du premier étage. Ce troisième niveau est probablement le résultat d'un rehaussement postérieur à la construction de la maison, car les têtes de mur s'interrompent au niveau de la sablière de plancher pour des chaînes d'angles plus étroites à joints plus épais.

L'élévation ouest, sous pignon, donnant sur la rue des Frères, est asymétrique, avec le pan nord de la toiture deux fois plus long que le pan sud. L'élévation est formée de percements irréguliers répartis sur trois niveaux. Les ouvertures sont hétérogènes avec des encadrements utilisant différents types de pierres, à linteaux droits ou en arc segmentaire, correspondant à différentes phases de constructions. Des consoles au premier et deuxième niveau avaient une fonction de soutien d'éléments de bois disparus.

L'entrée se situe dans la venelle au sud, donnant sur une cage d'escalier qui distribue les différents logements. Une cheminée en marbre gris clair a été conservée, ainsi qu'une cheminée en bois moulurée et hotte décorée en plâtre.

Murs grès moellon enduit
bois pan de bois
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans croupe
États conservations remanié
Techniques décor stuqué
Représentations pilastre, ornement architectural, sphinx, guirlande, figure mythologique
Précision représentations

Cheminée de l'étage : hotte décorée de pilastres à cannelures couronnés de chapiteaux corinthiens, encadrant deux sphinx affrontés tenant une guirlande surmontée d'une tête de méduse.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
  • Achat par la commune de la maison Latxague pour l'établissement du presbytère et de la maison Chastrot et de leurs dépendances, 29 décembre 1822.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1D4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.