Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Iribarne

Dossier IA64003178 inclus dans Village de La Bastide-Clairence réalisé en 2018

Fiche

Appellations Maison Jacob, Maison Iribarne
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Adresse : Place des Arceaux
Cadastre : 1835 A 417 Non construite en 1835. ; 1835 A 418 Grange de Delmas, démolie lors de la construction de la maison. ; 2016 A 354 ; 2016 A 355

La Maison "Haurie" est citée en 1691 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Elle subsiste dans l'aile donnant sur la rue Jésus, datable du 17e siècle par ses chaînes d'angle et par son arcade. Elle est connue sous le nom de Maison Jacob dans les registres d'état-civil du 19e siècle. Avec la Maison Delmas voisine, ces deux maisons appartiennent en 1854 à Arnaud Goyeneche, puis à sa descendante, la veuve de Jean Iribarne, née Goyeneche. C'est probablement pour elle que la reconstruction de la maison actuelle a été entreprise à la fin du 19e siècle, sur une portion de la Maison Jacob et sur la grange de la Maison Delmas. Cyprien Iribarne, maire de la commune de 1912 à 1945 et ancien propriétaire de la maison, lui a probablement légué son nom.

Elle a été acquise par la commune, qui a entrepris d'importants travaux en 1983 pour l'aménagement de logements sociaux locatifs.

Période(s) Secondaire : 17e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Cette maison de grande dimension est située en hauteur de la place, au carrefour entre la rue Jésus et la rue Notre-Dame. Son jardin, clôturé par un muret, la sépare de la place. Elle est composée d'un corps principal à l'ouest et d'une aile en retour à l'est, lui donnant un accès par la rue Jésus.

Le corps de logis principal a sa façade au nord, sous croupe, composée de cinq travées régulières divisées en deux niveaux. Les chaînes d'angle sont harpées, les encadrements sont homogènes, en pierre de Bidache. La travée centrale ouvre par une porte avec impostes moulurées. Un cordon en pierre souligne les appuis des fenêtres du deuxième niveau.

La partie est prolonge le corps de logis et forme une aile en équerre, plus basse. Son élévation principale au nord présente trois travées. Elle est ouverte dans la travée de droite par une arcade en plein-cintre donnant accès à une cour intérieure, tandis qu'une porte plus étroite ouvre la travée de gauche. Le corps de bâtiment en retour sur la rue Jésus est ouvert au premier niveau par une arcade en plein-cintre à chaînes d'angle en grès ; les autres ouvertures sont en béton.

Murs grès moellon enduit
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à plusieurs pans croupe
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété d'un établissement public départemental

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
Bibliographie
  • LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018.

    P. 62, 66.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.