Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Groenen

Dossier IA64003183 inclus dans Village de La Bastide-Clairence réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison Joanbouton, Maison Groenen
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Adresse : Rue de l' Hospice
Cadastre : 1835 A 288 ; 2016 A 1341, 1342

Le premier nom de cette maison, "Joanbouton", est cité en 1692 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Par sa typologie et par la mise en œuvre du bâti, elle est effectivement datable du 17e siècle.

Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835 selon une emprise plus réduite que l'actuelle. Dans la matrice, elle est la propriété de Pierre Caillava, également détenteur de nombreux biens dans la commune, comme les maisons Delmas, Caroulette, Chory, Chinon et Maison Vieille au village, ainsi que plusieurs fermes comme Jacques, Bigné, Saint-Anthony, etc.

Depuis ce cadastre, elle a changé de nom, en référence à son propriétaire, Dominique Groenen, qui a fait bâtir à la fin du 19e siècle une deuxième maison, accolée à la ferme, à l'est.

D'importants remaniements ont été effectués dans les années 1980, avec la reprise de la façade et la création d'ouvertures en béton.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Cette maison située en hauteur du village, est la dernière de la rue de l'Hospice. Elle réunit deux constructions mitoyennes, une ferme à l'ouest et une maison à l'est.

La ferme a son élévation principale à l'est, sous pignon, asymétrique avec un pan de la toiture plus long que l'autre. La façade comporte des percements irréguliers réparties entre les têtes de mur latérales et le refend central, à ressauts en quart-de-rond.

Le rez-de-chaussée est percé d'ouvertures en béton. L'étage à pans de bois simples est en encorbellement sur sablière ; celle de gauche est ornée d'une frise sculptée d'accolades. Un balcon à balustrade de bois précède une porte-fenêtre, les ouvertures sont à encadrement en bois. Deux sablières reposant sur le sommet des têtes de mur marquent la délimitation entre l'étage et le niveau de combles, ouvert par deux fenêtres carrées.

La maison à l'est, de plan carré avec un toit à croupes, présente des travées régulières, avec des ouvertures à encadrements en pierre de Bidache. Un appentis a été ajouté à l'élévation sud.

Murs grès moellon enduit
bois pan de bois
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
États conservations remanié
Techniques sculpture
Représentations accolade
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.