Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Frachou

Dossier IA64002931 inclus dans Village de La Bastide-Clairence réalisé en 2018

Fiche

Appellations Maison Frachou, Maison Menuzé, Maison Bessoye
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Adresse : Rue Notre-Dame
Cadastre : 1835 A 449, 452 A l'origine, il s'agit de deux parcelles distinctes, réunies par la suite. ; 2016 A 425

Cette maison est constituée de deux parties. La partie sud est connue sous les noms Menuzé ou Bessoye, citée dès 1523 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas. Au nord, la maison Frachou est citée en 1540 dans ces mêmes archives. Le bâti actuel paraît datable de ce siècle ou du 17e siècle, par la mise en œuvre des pans de bois en façade.

Ces deux parcelles sont encore distinctes sur le plan cadastral de 1835. Dans la matrice, la Maison Menuzé appartient à Sauveur Mazain, tandis que la Maison Frachou est citée comme la propriété du chocolatier Jean-Baptiste Gazats, propriétaire de la Maison Uguine de Bas.

Les deux maisons ont été réunies sous une même toiture à une époque indéterminée. L'emprise actuelle de la partie sud a été totalement modifiée, un grande partie de la maison initiale a été détruite afin de donner un accès à la rue par une porte-cochère, ouvrant sur une courette. Ces modifications ont probablement été effectuées au cours des années 1970, avec l'utilisation du béton, et un couronnement de la porte-cochère par un alignement de tuiles creuses.

Période(s) Principale : 16e siècle, 17e siècle , (?)
Secondaire : 3e quart 20e siècle

L'asymétrie et l'irrégularité de l'élévation principale témoignent de la fusion de deux anciennes parcelles. La maison actuelle partage son androne au nord avec la Maison Falote, tandis qu'elle est longée au sud par la Maison Chapeloun.

La façade, à l'est sous pignon, est irrégulière et divisée en trois niveaux. Le rez-de-chaussée maçonné et enduit est ouvert par une porte centrale à encadrement de grès, accolée au mur du refend central. Le seuil est constitué d'une grande dalle rectangulaire. Elle est jouxtée à droite d'une ouverture en bois. La partie sud, ouverte par une porte étroite en béton à encadrement de bois, est légèrement plus haute suivant le dénivelé de la rue. Ce décrochement se retrouve dans les niveaux supérieurs. L'étage est à pans de bois en encorbellement. La sablière de la partie droite est ancrée dans des têtes de mur en ressaut sur deux épais corbeaux à trois quart-de-rond au centre, et à deux quart-de-rond au nord. La partie nord est composée de pans de bois simples, tandis que la partie sud est à pans de bois en croix de Saint-André. Ce niveau est percé par trois ouvertures à encadrements en bois. Le troisième niveau de combles à surcroit est percé au sud par deux fenêtres, et par deux autres fenêtres dans la partie nord, en bois et de petites dimensions.

A l'intérieur, la porte ouvre sur un long couloir traversant, dont le sol est composé de dalles de calcaire en quinconce. Deux pièces à vivre sont installées aux deux extrémités de la partie nord. La partie sud dispose d'une courette visible depuis une galerie du premier étage de la partie nord. Des parois à pans de bois y ont été conservées. Accessible depuis la rue, cette courette donnait accès au chai, aujourd'hui converti en remise.

A l'ouest, le petit jardin ou "casalot" donne sur la rue des Frères.

Murs grès moellon enduit
bois pan de bois
béton parpaing de béton enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.