Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison et demeure dites Le Breuil

Dossier IA33008759 réalisé en 2015

Fiche

Parties constituantes non étudiées chai, cuvage, remise agricole, portail, pigeonnier
Dénominations demeure, maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
Hydrographies Gironde la Dordogne la
Adresse Commune : Bayon-sur-Gironde
Lieu-dit : le Breuil
Cadastre : 1820 A 2 à 4 ; 2015 A 725, 726, 728, 733, 734

Au 17e siècle, le Breuil appartient à Jean Pastoureau, commissaire de la marine. A sa mort, ses biens sont partagés (24 mars 1676) : le 3e lot consiste en "maison, grange, parc, queruage, jardin, terre labourable, prés et vignes, le tout en un tenant, 21 journal 45 carreaux".

"Le Breuil" est indiqué sur la carte de Belleyme (1762-1778).

Des bâtiments figurent à cet emplacement sur le plan cadastral de 1820. Des éléments de construction de l'Ancien Régime sont conservés : ancien logis en ruine, chais. Des modifications y ont été apportées au cours du 19e siècle.

A cette époque, la propriété est entre les mains de Jean Frédéric Gerus de Laborie (1791-1856), capitaine d'infanterie. D'après les augmentations et diminutions des matrices cadastrales, la maison est reconstruite en 1845 pour ce dernier (parcelle A4). C'est également peut-être à cette époque que le puits est aménagé.

En 1850, la famille Gerus produit 25 tonneaux ; en 1868, Mademoiselle Gerus est mentionnée avec une production de 16 à 20 tonneaux. Il s'agit probablement d'Anne Marie Louise (1816-1883), nièce de Jean-Frédéric, mariée à Daniel Théodore Pastoureau (1815-1874), sous-préfet puis préfet (nombreuses affectations dans le Var, le Lot, le Cher, l'Ille-et-Vilaine, etc). En 1868, la propriété est entre les mains de Pastoureau, fils. En 1893, le cru "Au Breuil" est dit réuni à Poyanne (Gauriac), appartenant toujours à la famille Pastoureau.

En 1898, la propriété est détenue par M. de Chaperon.

Le tombeau de la famille Gerus de Laborie est conservé dans le cimetière de Bayon.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle

Le domaine est composé de plusieurs bâtiments : une partie, construite sous l'Ancien Régime, puis remaniée au 19e siècle est en ruine. Y sont conservés les vestiges de cheminées, de placards et de baies.

Le cuvier et les chais forment un vaste bâtiment présentant son pignon au sud-ouest, étayé par de puissants contreforts. Des logements secondaires dotés de cheminées lui sont accolés.

La demeure à étage, en pierre de taille, présente une façade de 5 travées, rythmée d'un bandeau médian, des appuis de fenêtres formant bandeau continu, de cordons moulurés et d'une corniche sommitale à denticules. A l'arrière, des dépendances en rez-de-chaussée sont disposées perpendiculairement à la demeure.

Murs calcaire pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies IC4
États conservations vestiges
Techniques sculpture
Représentations denticule
Précision représentations

Corniche à denticules.

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE linteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; chambranle mouluré (porte)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
POSTOPO terrasse intermédiaire
ORIENT sud-ouest
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Fonds du notaire Jean Chevreuil, à Bourg, 1675-1680. Partage des biens dudit feu Jean Pastoureau, 24 mars 1676.

    fol. 213 Archives départementales de la Gironde : 3 E 25539
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1845, 1850 , p. 197.

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

    p. 316
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

    p. 540
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    p. 588
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire