Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison dite Villa Rosa

Dossier IA33009764 réalisé en 2011

Fiche

Appellations Villa Rosa
Parties constituantes non étudiées jardin
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
Adresse Commune : Blaye
Lieu-dit : Adresse : 7 rue Paul-Raboutet
Cadastre : 1832 B2 942 Parcelle recomposée. ; 2018 AW 72

Les maçonneries des anciens bâtiments, vraisemblablement antérieurs au 19e siècle, sont probablement conservés dans le gros-œuvre. Le plan cadastral de 1832 montre une maison avec jardin à l'arrière, alors détenue, selon la matrice, par Étienne Pain (connu comme maçon). Le parcellaire a été recomposé lors des travaux intervenus à la fin du 19e siècle, sans doute pour un certain Touvenot, mentionné pour une construction nouvelle dans la parcelle de jardin en 1888, d'après le registre des augmentations et diminutions. Si tel est le cas, l'ancre sculptée sur la baie du surcroît ne semble pas en rapport direct avec la profession du commanditaire, un certain Louis Touvenot étant par ailleurs connu comme employé.

Le traitement de la façade par des effets de bichromie (comparable à ceux d'une maison du Monteil), paraît caractéristique des réalisations de l'architecte Aurélien Nadaud, principal maître d’œuvre à Blaye et alentours à cette époque.

Période(s) Principale : Temps modernes
Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Nadaud Aurélien,
Aurélien Nadaud (1833/10/26 - 1899/09/17)

Fils de Pierre Nadaud, procureur du roi près le tribunal de première instance de Blaye, et de Ninette Mourgon (COTTON DE BENNETOT A., Dictionnaire des rues de Blaye, p. 50 note 1) et père de Lucien Nadaud, également architecte à Blaye.

AD Gironde. 2 O 3172 : Blaye, 7 rue du Monteil (1885-1886).

Autre orthographe rencontrée : Nadeau.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par analyse stylistique

La façade homogénéise deux anciens bâtiments distincts, dont témoignent encore les différences de niveau. Les horizontales sont fortement soulignées par la superposition, sur toute la façade, de larges bandeaux en pierre de taille interrompus par les encadrements, composant une trame décorative par l'alternance de tables en creux à l'enduit ocré rose-orangé. La partie droite, de 3 travées, comporte 1 étage avec corniche à denticules. La partie gauche, plus élevée, comprend un étage avec surcroît. La baie du surcroît, sculptée sur son agrafe d'une ancre de marine, est couronnée par un fronton cintré brisé.

Murs calcaire pierre de taille enduit partiel
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, étage en surcroît
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en charpente
Techniques sculpture
Représentations ancre
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrice cadastrale et états de sections, 1834-1973.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 58/8-18
  • Matrice cadastrale, registre des augmentations et diminutions, 1836-fin du 19e siècle.

    Archives municipales, Blaye : non coté.

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Beschi Alain