Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, dite domaine de Peyrisseau

Dossier IA33008835 réalisé en 2014

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • chai
    • remise agricole
    • puits
    • jardin
    • cabane
    • pigeonnier
    • logement
    • forge
    • hangar agricole
Appellations Peyrisseau
Parties constituantes non étudiées chai, remise agricole, puits, jardin, cabane, pigeonnier, logement, forge, hangar agricole
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
Hydrographies Gironde la Dordogne la
Adresse Commune : Bayon-sur-Gironde
Lieu-dit : le Luc, Peyrin
Adresse : chemin Moulin Dechamps
Cadastre : 1819 B1 149, 150 ; 2014 B 191

Des bâtiments figurent à cet emplacement sur le plan cadastral de 1819. Les parcelles 149 à 151 appartiennent à cette époque à Grimard Langlais.

La maison et ses dépendances datent probablement de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle. Des remaniements ont été apportés au cours du 19e siècle. On remarque notamment la différence d'appareillage du logis, en partie en pierre de taille, en partie en moellons, avec un décrochement très net des volumes côté chemin Moulin Dechamps.

D'après les augmentations et diminutions des matrices cadastrales, une maison est démolie en 1866 sur la parcelle B149bis appartenant à Martin Grimard (correspondant aux dépendances agricoles).

L'édition de 1850 de l'ouvrage Bordeaux et ses vins mentionne la famille Grimard, produisant 25 tonneaux.

Il s'agit d'après un témoignage oral du domaine de Peyrisseau qui apparaît dans l'édition de 1893, appartenant alors à M. Dupeyrat et produisant 30 tonneaux.

Période(s) Principale : limite 18e siècle 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle

Logis disposé perpendiculairement à la route avec chai et logement secondaire avec pigeonnier à l'arrière. Un bâtiment de dépendance complète l'ensemble au nord-ouest (remise et hangar agricoles).

La façade du logis donnant au sud-est présente une porte en plein-cintre mouluré avec trois clés centrales en ressaut. Une ancienne baie cintrée a été murée à côté. Les maçonneries sont en moellons et pierre de taille sous enduit. Une corniche a denticules règne sur l'ensemble de cette façade et se poursuit sur les façades latérales. Celle au sud-ouest est surmontée d'un fronton triangulaire.

Greffés sur la façade postérieure se trouvent un logement secondaire à étage, un rez-de-chaussée surmonté d'un comble à surcroît ouvert de jours en plein-cintre. L'ensemble est complété par une tour carrée avec niveau de surcroît et niveau percé de trous d'envol pour les pigeons. Ces constructions sont élevées en pierre de taille.

Un chai est placé en appentis, à l'arrière de ces dépendances : il présente des maçonneries en moellons et en pierre de taille, différence correspondant probablement à des remaniements apportés au bâtiment.

Les dépendances agricoles (ou second chai ?) réunissent probablement un logement à l'étage du bâtiment, une écurie ou remise agricole en rez-de-chaussée et un vaste espace avec auvent ou hangar. L'ensemble est construit en pierre de taille.

Murs calcaire pierre de taille
moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
appentis
Typologies IC4
Techniques sculpture
Représentations denticule
Précision représentations

Corniche à denticules.

Estuaire

TRAVEE 6
FORBAIE linteau droit (fenêtre) ; arc plein-cintre (porte) ; chambranle mouluré (porte) ; agrafe (porte)
POSRUE perpendiculaire
POSPARC sur rue
ORIENT sud-est

Ancien domaine viticole avec bâtiments de dépendance.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1845, 1850 , p. 197.

    p. 263
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

    p. 540
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire