Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de vigneron, appelée Cru Corneillan

Dossier IA33003274 réalisé en 2010

Fiche

  • Vue d'ensemble.
    Vue d'ensemble.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • chai
    • jardin
    • portail
    • mur de clôture
Genre de vigneron
Appellations Cru Corneillan
Parties constituantes non étudiées chai, jardin, portail, mur de clôture
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Adresse Commune : Margaux
Adresse : 1 cours de La Marne , cours Pey-Berland
Cadastre : 1826 C1 17 ; 2008 AH 183, 184

La maison ne figure pas sur le cadastre de 1826 : ce sont d'étroites parcelles de vigne qui se trouvaient à cet emplacement. Elle est construite dans la 2e moitié du 19e siècle. Une modification de construction est indiquée en 1888. Le cru de Corneillan est mentionné dans l'édition de 1898 de Cocks et Féret : il appartient alors à Faustin Arnaud et produit 15 tonneaux.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

La maison est située sur une parcelle à l'angle du cours Pey-Berland et du cours de la Marne. Elle est entourée d'un jardin, avec pièce d'eau et jardin potager, ainsi que de bâtiments de dépendance abritant d'anciens chais. Un mur doté d'un portail à piliers sépare la cour du cours Pey-Berland, tandis qu'un simple grillage clôt le jardin.

La façade principale de la maison est composée de cinq ouvertures, la travée centrale percée d'une porte étant traitée en ressaut, encadrée par deux pilastres cannelés et couronnée d'un fronton triangulaire portant une plaque avec l'inscription CRU CORNEILLAN. On retrouve des pilastres cannelés aux extrémités de la façade mais ces derniers ne forment pas chaîne d'angle et donnent l’impression que le décor est plaqué. Les baies en arc segmentaire présentent un chambranle à crossettes. Leurs appuis forment bandeau et leurs allèges sont ornées de tables décoratives. On retrouve également des tables décoratives entre les fenêtres. En partie haute de la façade, une frise alterne cartouches et séries de glyphes ; elle est surmontée d'une corniche à modillons.

Le pignon nord de la maison montre l'asymétrie des deux pentes de toits, le bâtiment se résumant presque à un volume coiffé d'un appentis.

Sur la façade postérieure est greffé un bâtiment en rez-de-chaussée. Le bâtiment de dépendance est ouvert sur son pignon est par deux portes dont les encadrements sont en pierre de taille de calcaire. Le chaînage d'angle ainsi qu'un bandeau médian sont également traités en pierre de taille.

Murs calcaire
pierre de taille
Toit tuile creuse
Étages en rez-de-chaussée surélevé, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
Typologies IC2
États conservations bon état
Techniques sculpture
Représentations fronton pilastre fleur

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE arc segmentaire (porte) ; arc segmentaire (fenêtre) ; tore (porte) ; gorge (porte) ; agrafe (porte) ; crossettes (fenêtre)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Steimer Claire