Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de maître

Dossier IA24001246 réalisé en 2010

Fiche

Genre de maître
Parties constituantes non étudiées grange, étable, remise, logement
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Montpon-Ménestérol - Montpon-Ménestérol
Adresse Commune : Saint-Martial-d'Artenset
Lieu-dit : Puymartin
Cadastre : 1843 H1 26 à 27 ; 1988 AA 70

Cet édifice, non documenté, a vraisemblablement été construit au 18e siècle. La carte de Belleyme, levée dans la seconde moitié du siècle en Périgord, mentionne le toponyme "les Puimartins". Il désigne un ensemble de bâtiments situés au nord de l'actuelle route nationale alors que le site en question se trouve au sud. Le toponyme ne figure toutefois plus sur le cadastre, ni sur la carte IGN au 1/25 000e. Dans la seconde moitié du 19e siècle, une aile a été construite contre le mur-pignon oriental du corps de logis central. Prolongeant l'autre façade latérale, une nouvelle travée a été ajoutée à l'ouest au début du 20e siècle.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 20e siècle

Cette maison de maître est située dans le bourg de Saint-Martial-d'Artenset, à une centaine de mètres à l'est de l'église. La propriété se compose d'un corps de logis orienté est-ouest, d'une grange-étable adossée à une remise ainsi que d'un corps de bâtiment regroupant le cuvier, le chai, une étable et un logement.

Le corps de logis est construit en maçonneries de moellons, seuls l'encadrement des baies, les jambes et les chaînes d'angle étant en pierre de taille. A l'ouest, l'extension possède un mur-pignon en brique. Cette habitation se compose de trois parties : un bâtiment de plan allongé est construit en rez-de chaussée avec un étage de comble ; une aile est bâtie dans son prolongement à l'est, possédant un étage carré ; une autre construction de même superficie se tient à l'ouest, adossée à la première, en rez-de-chaussée. La façade principale du corps central, c'est-à-dire l'élévation septentrionale, est percée d'une porte en plein cintre encadrée par deux fenêtres rectangulaires de chaque côté. Trois lucarnes éclairent l'étage de comble. Son toit à longs pans est brisé au nord et couvert en tuile plate ; au sud, un appentis en tuile creuse prolonge le terrasson. A l'est, l'aile possède un toit à longs pans et croupes à la pente prononcée, en ardoise. A l'ouest, l'extension est également protégée par un toit à longs pans en tuile creuse. A l'intérieur, un couloir traverse le corps central, qui distribue l'ensemble des pièces. Toutes sont munies de cheminées. Certaines pièces latérales communiquent avec les deux extensions. Un escalier mène à l'étage carré de l'aile est et au comble.

Les bâtiments agricoles sont en pan de bois, couverts de toits à longs pans et croupes en tuile plate et creuse.

Murs moellon enduit
pierre de taille
brique enduit
Toit ardoise, tuile creuse, tuile plate
Étages en rez-de-chaussée, étage de comble
Couvrements
Couvertures toit à longs pans croupe
toit à longs pans brisés
États conservations menacé
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de Saint-Martial-d'Artenset. Dessin et encre sur papier, 1844. Section Le Chapeau, feuille H1.

    Archives départementales de la Dordogne : 3 P 3 5027
  • IGN. Carte topographique de la France à 1/50 000 : Montpon-Ménestérol. Série orange, feuille 1735. 2e éd., Paris, IGN, cop. 1981.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Dordogne - Pagazani Xavier - Provost Marion - Marabout Vincent