Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de maître, dite Maison Bériatou

Dossier IA64002878 inclus dans Quartier de Pessarou réalisé en 2018

Fiche

Genre de maître
Appellations Maison Bériatou, Maison Biriatou
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Quartier Pessarou
Cadastre : 1835 C 403 ; 2016 C 504

Cette maison mentionnée en 1700 dans des actes notariés, aurait abrité une forge à clouterie au 18e siècle. Par son plan proche du carré et son volume cubique, par la recherche d'alignement des travées et d'une harmonisation des ouvertures, par son toit à croupes, l'architecture de la bâtisse est caractéristique des constructions locales de la fin du 18e et du début du 19e siècle. Cette datation est confirmée par l'inscription JEAN/PIERRE/GUILLEMIN/1822, gravée sur une plaque au-dessus de l'entrée principale à l'est (un certain Jean-Pierre Guillemin est né en 1790 à la Maison Pegnignon à Pessarou).

La maison est représentée sur le plan cadastral de 1835 où elle figure sur une emprise similaire à l'actuelle. Selon la matrice, elle est alors détenue par Jean Carricart, qui possédait également la maison Pinpigayne, située non loin et aujourd'hui disparue.

Un atelier de scierie a été installé au bord du cours d'eau à partir des années 1950, puis a été démantelé dans les années 1970. Durant les années 1990, des modifications ont été apportées par la création d'ouvertures en béton notamment, dans la travée de droite où une porte de garage a été créée, ainsi que dans les murs sud et nord.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1822, porte la date

Maison située au bord de l'Arbéroue, en contrebas de la route de Pessarou. Son plan est proche du carré, le toit est à croupes. L'élévation principale à l'est comprend trois travées régulières, celle de droite étant légèrement décalée. Les encadrements sont en pierre de Bidache, d'après la couleur grise à légèrement dorée du calcaire. Les chaînes d'angle harpées au sud-est sont composées de pierres de Bidache, tandis qu'au sud-ouest elles sont en grès. Elle présente trois niveaux avec un étage et des combles à surcroît. Les ouvertures des deux premiers niveaux sont en arcs segmentaires, tandis que les combles sont ouverts par de simples fenêtres carrées. Les élévations sud, nord et ouest ont été remaniées avec des fenêtres en béton.

La porte d'entrée ouvre sur un large couloir dallé de calcaire, débouchant sur l'escalier en charpente. La pièce à vivre occupe la partie sud-est. Dans la partie ouest, perpendiculaire au couloir, les parois à pans de bois ont été conservées.

Murs grès moellon enduit
béton parpaing de béton crépi
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
États conservations remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.