Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de maître, dite Château Loumède

Dossier IA33004591 réalisé en 2013

Fiche

Genre de maître
Appellations Château Loumède
Parties constituantes non étudiées chai, cuvage
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite)
Adresse Commune : Blaye
Lieu-dit : Loumède
Cadastre : 1832 C 140, 141 ; 2017 AE 122

La maison de maître est une composante d'un petit hameau viticole fait de divers logis et bâtiments rustiques, dont les plus anciens paraissent datables du 18e siècle. Les modestes dépendances alignées sur le chemin public peuvent notamment dater de cette époque, alors que le corps de logis et l'ancien cuvier attenant, sont, quant à eux, datables du 1er quart du 19e siècle.

Le plan cadastral de 1832 montre un ensemble sur cour correspondant à l'actuelle propriété. Selon la matrice, le domaine appartient alors à Gérard Olanyer (les Olanyer ou O'lanyer sont des notables du Blayais, notamment propriétaires du Château du Prieuré à Saint-Genès). L'emprise au sol des bâtiments, telle qu'elle figure sur le plan cadastral, n'a guère évolué depuis.

La première mention d'un cru viticole à Loumède apparaît dans l'édition de 1874 de Bordeaux et ses vins : un certain Réaud y produit alors une vingtaine de tonneaux (la famille Réaud est par ailleurs connue pour un domaine à l'entrée de la ville). Mis en vente en 1875, le domaine passe peut-être dans les biens de Jules Blay, négociant à Blaye, mentionné la même année comme propriétaire d'une maison située sur l'arrière. Si tel est le cas, il est alors le commanditaire de la reconstruction du chai-cuvier dans le 4e quart du 19e siècle, pour répondre à l'augmentation de la production après la crise du phylloxera : l'édition de 1898 de Bordeaux et ses vins indique un vignoble possédé par J. Blay, produisant alors 50 tonneaux classés en 2e cru bourgeois et 1er artisan.

Le cuvier a été réaménagé vers 1965 pour la famille Raynaud. Le domaine est cité sous le nom commercial de Château Loumède depuis les années 1970. Un nouveau bâtiment d'exploitation a été adossé en appentis au cuvier vers 1980, puis un autre, séparé à l'ouest, au début des années 2000.

Période(s) Secondaire : 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Le domaine est situé dans un secteur au relief peu prononcé du sud de la commune. Les bâtiments se composent d'un corps de logis en fond de cour prolongé par un cuvier, d'un grand chai-cuvier en retour d'équerre au nord et d'un ensemble de logis et de dépendances juxtaposées au sud. Le corps de logis d'1 étage et comble à surcroît présente une façade de 3 travées de baies rectangulaires. Les encadrements sont soulignés par un enduit blanc formant un décor géométrique. Le bâtiment de vinification, de type basilical, est formé d'un corps central à étage avec pignon couvert, abritant les cuves ciment, et de bas-côtés en appentis pour le cellier à barriques et les étables. Les dépendances au sud, plus rustiques, comportent notamment un logement en rez-de-chaussée avec surcroît.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans croupe
pignon couvert
Techniques
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Annonce concernant la vente du domaine en 1875

    L'Espérance, 1er août 1875, p. 4 :

    A vendre de gré à gré, en un seul lot ou en deux lots, l'excellente propriété de Loumède-Sainte-Luce, [...] comprenant maison de maître meublée, logements de cultivateurs, cuvier garni de vaisseaux vinaires, et autres bâtiments de servitude, et 7 hectares 55 ares de terre et vigne de première qualité, formant deux pièces dont l'une, sur laquelle sont les bâtisses, contient 3 hectares 88 ares 57 centiares, et dont l'autre, sans bâtisses, contient 1 hectare 68 ares 58 centiares.

    Presque toutes les vignes ont été plantées depuis 15 ans, et sont au nombre des plus belles du pays.

    Le vin de cette propriété est aussi classé parmi les meilleurs du Blayais. [...].

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrice cadastrale et états de sections, 1834-1973.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 58/8-18
  • Matrice cadastrale, registre des augmentations et diminutions, 1836-fin du 19e siècle.

    Archives municipales, Blaye : non coté.
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1874 (3e édition).

    P. 420.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    P. 613.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1922 (9e édition).

    P. 846, 848.
  • GINESTET Bernard. Côtes de Blaye. Paris : éd. J. Legrand, 1990 (Le Grand Bernard des vins de France).

    P. 156.
Périodiques
  • L´ESPERANCE. Journal de l´arrondissement de Blaye, littérature, beaux-arts, commerce, agriculture et annonces, 1836-1904.

    [exemplaires en ligne sur le site Gallica.fr : https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32768861f]

    1er août 1875, p. 4.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Beschi Alain