Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de maître, dite Château La Tour Blanche

Dossier IA33007565 réalisé en 2014

Fiche

Dossiers de synthèse

Genre de maître
Précision dénomination château viticole
Appellations Château La Tour Blanche
Parties constituantes non étudiées chai, puits, cuvage, poulailler
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche)
Adresse Commune : Saint-Christoly-Médoc
Lieu-dit : le Fourneau
Adresse : 15 route du Breuil
Cadastre : 2014 C1 500

Aucune construction ne figure à cet emplacement sur le plan cadastral de 1831.

Le registre des augmentations et diminutions de la matrice cadastrale indique en 1873 la construction nouvelle d’une maison sur la parcelle n°596 pour Jean Braquessac. Il s'agit sans doute de l'entrepreneur qui concourt à la reconstruction de l'église et donc le nom figure sur la façade de celle-ci. C'est probablement lui qui construit sa maison, remaniée au début du 20e siècle.

Ce n’est que dans l'édition de 1949 de l'ouvrage Bordeaux et ses vins qu'apparaît le nom de "Cru de La Tour Blanche", classé comme cru bourgeois en 1932.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle

Le domaine est composé d’une maison, de chais et d’un cuvier à étage, s’organisant autour d’une cour.

La maison est formée par deux corps de bâtiment perpendiculaires, chacun couvert par un toit à longs pans. La façade sud-est compte 5 travées, les deux travées de gauche formant pignon avec fronton sculpté. Le rez-de-chaussée est traité en bossage continu avec la porte percée au centre. Le bandeau médian mouluré, les appuis des fenêtres de l’étage formant bandeau et les corniches animent la façade. L’étage est rythmé par des pilastres à bagues. La façade sud-ouest compte trois travées. La travée centrale, coiffée d’un fronton triangulaire, est percée d’une porte ornée d’une agrafe sculptée et de la fenêtre, à l’étage, s’ouvrant sur un balcon soutenu par des consoles.

A l’arrière de la maison et perpendiculairement se déploient les chais. Le cuvier à étage se compose d’un corps principal, couvert par un toit à demi-croupe débordant sur des aisseliers, et de deux bas-côtés en appentis. La baie de décharge à l’étage ainsi que les portes et les fenêtres présentent un linteau à coussinets.

Un puits et un poulailler complètent l’ensemble.

Murs calcaire pierre de taille
moellon enduit
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans noue
Typologies IC3, cuvier médocain
Techniques sculpture
Représentations rose, volute, perle, feuillage
Précision représentations

Façade principale : la moulure, sous les plates-bandes des deux fenêtres de gauche, à l'étage, est ornée d'une ligne d'imbrication. Les chapiteaux des pilastres sont décorés de volutes. Le pignon formant fronton porte en son centre une rose encadrée de volutes.

Façade latérale : l’agrafe de la porte est ornée de feuillages. Les consoles soutenant le balcon sont ornées de volutes et de perles.

Estuaire

TRAVEE 5
FORBAIE linteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; plate-bande (fenêtre) ; agrafe (porte)
POSRUE en alignement
POSPARC en retrait
ORIENT sud-est
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Registres des matrices cadastrales de Saint-Christoly-Médoc, 1853 -1908.

    Archives départementales de la Gironde
Bibliographie
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1949 (11e édition).

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline