Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de maître, dite Château Bellevue

Dossier IA33007020 réalisé en 2012

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Genre de maître
Précision dénomination château viticole
Appellations Château Bellevue
Parties constituantes non étudiées resserre, chai, cuvage, écurie, puits
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive droite) - Blaye
Adresse Commune : Plassac
Lieu-dit : Bellevue
Cadastre : 1832 B1 567 ; 201 B1 154

La carte "des environs de Blaye et des deux cotes de la Gironde", datant de 1716, indique une construction à Bellevue qui correspond vraisemblablement à l’emplacement de la maison actuelle. Selon Édouard Guillon, dans son ouvrage de 1866 intitulé Les châteaux de la Gironde, il s'agit d’un "petit édifice surmonté d'un pavillon du XVIIe siècle recouvert d'un toit conique". Ce dernier paraît conservé (le toit est à croupes et non conique), accolé à un corps de logis datable du 18e siècle par ses ouvertures en arc segmentaire. Les dépendances attenantes sont difficilement datables, mais l'ensemble figure déjà sur le plan cadastral de 1832. Un jardin, quelques parcelles de terres et une vaste parcelle de vignes complètent la propriété. Le tout appartenant à cette époque à Marie Bineaud (ou Binaud), d'une famille de notables du Blayais. D’après les registres de la matrice cadastrale, cette propriété passe au début des années 1860 à Constant Bagniard, "négociant à Blaye" (immeuble rue Saint-Romain).

D’après les propriétaires actuels, au cours des années 1860, un incendie aurait détruit en partie les bâtiments, incitant Victor Bagniard à faire construire la demeure sur un nouvel emplacement. L'ancienne maison de maître devient, dès lors, une composante du domaine viticole du "Château Bellevue".

A la fin du 20e siècle, la maison redevient le siège du domaine viticole, ce qui a engendré de nombreux remaniements aux dépendances, puisque l’étable, le four à pain et les logements des vendangeurs sont alors convertis en chais.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

La maison avec ses dépendances attenantes est située sur un coteau à l'ouest de la commune. Le logis se compose en deux corps de bâtiments sur lesquels viennent s’appuyer des dépendances en appentis.

Le corps de logis central d'un étage est couvert par un toit à croupes très développé, dont le volume et le matériau de couverture sont rarement usités dans le secteur. A l’arrière, s’élève une imposante souche de cheminée. La partie ouest du logis s’élève sur un étage carré et un étage de comble. Son élévation postérieure de deux travées de baies en arc segmentaire est couronnée par une double génoise.

L’ensemble des bâtiments est construit en moellons bien assisés, la pierre de taille étant réservée pour les chaînages d’angle et les encadrements harpés.

A l'ouest du logis, un puits est aménagé dans le mur de clôture mitoyen avec le "château Bellevue".

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile creuse, tuile plate
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans croupe
appentis
Typologies IC3
États conservations remanié

Le corps de logis avec sa toiture très développée constitue un unicum sur le territoire estuarien.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Matrices cadastrales de Plassac, 1853-1883.

    Archives départementales de la Gironde
Documents figurés
  • Carte des environs de Blaye et des deux cotes de la Gironde, 1716.

    Service historique de la Défense, Vincennes : 1 V H 363, pièce 19
  • Plan cadastral napoléonien de Plassac, 1832.

    Archives départementales de la Gironde : 3 P 325
Bibliographie
  • FERET Edouard. Bordeaux et ses vins, classés par ordre de mérite dans chaque commune.... Bordeaux : Féret et Fils, 1982. 13e édition revue et augmentée par Claude Féret.

  • GUILLON Edouard. Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde. Bordeaux : Coderc, Dégréteau et Poujol, 1866-1869, tomes 1 à 4.

    p. 186
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Bordes Caroline