Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de l'archiprêtre Noël

Dossier IA24001284 inclus dans Ville de Montignac réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations maison de l'archiprêtre Noël
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Vallée de la Vézère - Montignac
Adresse Commune : Montignac
Adresse : 12 rue de l' Archiprêtre Noël
Cadastre : 2011 AP 132

Les fenêtres ouvertes sur la rue Noël, à chanfrein dans l'ébrasement et qui présentent les vestiges de traverses en pierre, suggèrent une datation du tournant du XVIe siècle. Les fenêtres superposées des étages datent probablement du XVIIIe siècle. Cette maison faisait partie au XIXe siècle d'une parcelle plus large qui appartenait alors à la famille Noël et qui correspond aux actuelles parcelles 129 à 132. Il s'agit de la maison natale de l'abbé Noël (1752-1841), archiprêtre de la paroisse Saint-Pierre de Montignac avant la Révolution, emprisonné sous la Terreur, puis doyen de la cure de Montignac jusqu'à sa mort dans cette même demeure et qui a donné son nom à la rue qui borde la maison. Une plaque apposée sur la façade de cette rue porte d'ailleurs l'inscription : "Dans cette maison / Est né, a vécu, est décédé / Antoine Noël / Archiprêtre / Chevalier de la Légion d'Honneur / 1752-1841".

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Noël Antoine, habitant célèbre, attribution par travaux historiques

Cette maison possède un pignon sur la rue Noël, ancienne rue Notre-Dame, et un autre sur la rue Tournante. La façade sur la rue Noël est ouverte à chaque étage par deux fenêtres chanfreinées : à gauche, une ancienne croisée et à droite une petite fenêtre qui éclaire l'escalier en vis - leur appui autrefois mouluré a été bûché. Au rez-de-chaussée, une porte chanfreinée donne accès à l'escalier. A gauche, une porte en anse de panier aujourd'hui bouchée donnait accès à la pièce du rez-de-chaussée dotée d'une cheminée. Sur la façade rue Tournante, une porte chanfreinée était probablement l'unique accès avant le percement de la porte centrale. Au niveau du premier étage, des latrines sont en encorbellement sur l'entremis. L'intérieur est de dimensions modestes, l'escalier occupant une partie non négligeable de la surface.

Murs calcaire
moellon
Toit tuile creuse
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre maison d'homme célèbre
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Ferlier Ophélie - Pagazani Xavier