Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison Chinon

Dossier IA64002943 inclus dans Village de La Bastide-Clairence réalisé en 2018

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Maison Chinon, Maison Garbaillou
Parties constituantes non étudiées boulangerie, boutique
Dénominations maison
Aire d'étude et canton La Bastide-Clairence (commune)
Adresse Commune : La Bastide-Clairence
Lieu-dit : Adresse : Rue Notre-Dame
Cadastre : 1835 A 480 ; 2016 A 1026

Le premier nom de la maison, "Garbaillou", apparaît en 1673 dans les archives de la confrérie de Saint-Nicolas.

Elle est représentée sur le plan cadastral de 1835 avec une emprise similaire à l'actuelle. Dans la matrice, elle appartient à cette époque à Pierre Caillava, qui possède de nombreuses propriétés dans la commune, comme les maisons Delmas, Caroulette, Chory, Maison Vieille au village, ainsi que plusieurs fermes comme Jacques, Bigné, Saint Anthony...

La maison actuelle est datable de la fin du début du 20e siècle, époque où d'importants remaniements ont été effectués lors de l'installation d'une boulangerie et la création d'une épicerie pour la famille Baptiste. L'escalier et le lambris intérieur, d'inspiration art déco, semblent mis en place dans les années 1930.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle

Cette maison est située dans la partie ouest de la rue Notre-Dame. Elle est mitoyenne au sud avec la Maison Aubiré, et au nord avec la Maison Tartarrive.

Son élévation principale à l'est, sous croupe, présente deux travées et deux niveaux. Le rez-de-chaussée ouvre par une baie de boutique à droite, à encadrement en pierre de Bidache, et montants harpés, surmontée de l'enseigne écrite en lettres dorées. Elle est jouxtée à gauche de la porte du logis, en pierre de Bidache à encadrement harpé, bases et impostes moulurés. La porte en bois conserve son système de fermeture et sa grille d'imposte en ferronnerie. L'étage et ouvert par deux fenêtres alignées, avec encadrements du même type qu'au premier niveau.

L'élévation ouest et percée au deuxième niveau par deux fenêtres en briques en arc segmentaire. Une annexe adossée en appentis abrite un lavoir en béton.

A l'intérieur, la boutique a conservé ses huisseries, ses étagères et le comptoir en boiserie. Au sud-est, la porte ouvre sur un long couloir dallé de pierre. L’escalier en charpente, sur la droite, a une marche de départ en pierre calcaire. Dans la cage d'escalier, un lambris d'appui est décoré de moulures et de motifs de roses dans les écoinçons, repris sur les portes et le mobilier. Les combles sont divisées en deux greniers par des parois à pans de bois. La partie est est laissée ouverte entre les pannes du toit, permettant une ventilation.

Murs grès moellon enduit
calcaire petit appareil
Toit tuile creuse
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours, en charpente
États conservations remanié
Techniques menuiserie
Représentations rose
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Transcription faite vers 1700 du registre n°1 des archives de la confrérie de Saint-Nicolas, récapitulation faite par Garat (directeur de l'école libre des garçons), La Bastide-Clairence, 1947.

  • Matrice cadastrale de La Bastide-Clairence, propriétés foncières bâties et non-bâties, 1835-1912.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G3-4
Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien de La Bastide-Clairence, 1835.

    Archives communales, La Bastide-Clairence : 1G1
Bibliographie
  • LALANNE Guy (dir.). La Bastide Clairence. Ciboure : Jakintza, 2018.

    P. 192.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Commune de La Bastide-Clairence - Larralde Alexandra
Alexandra Larralde

Chargée de l'inventaire général du patrimoine culturel de La Bastide-Clairence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.